Vendee Globe 2012

Grandes courses et petites ballades…
Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1377
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Vendee Globe 2012

Message par pi.r » 01 févr. 2013, 23:17

merci Thierry pour ces infos . je suis content pour JP Dick car je trouve trés respectable son attitude de vouloir ramener le marin et son bateau à bon port en terminant la course quitte pour cela a mettre tout le monde à l'abri le temps qu'il faut et même au prix de la perte de place au classement .



Avatar de l’utilisateur
Geckocha
Albatros en esquif
Messages : 1371
Inscription : 23 févr. 2009, 19:53
Localisation : Rabastens (81)
Contact :

Re: Vendee Globe 2012

Message par Geckocha » 04 févr. 2013, 11:11

Décidément, il manquait encore un naufrage dans ce vendée globe !
Pauvre Javier Sanso !
11 sur 20 ça commence à faire léger quand même !
Et pendant ce temps, JP Dick assurait son exploit… :xc

Avatar de l’utilisateur
Geckocha
Albatros en esquif
Messages : 1371
Inscription : 23 févr. 2009, 19:53
Localisation : Rabastens (81)
Contact :

Re: Vendee Globe 2012

Message par Geckocha » 05 févr. 2013, 11:25

Un article qui souligne que l'hypermédiatisation du vendée globe désormais grâce aux technologies le fait passer d'une aventure à un sport : http://www.liberation.fr/sports/2013/01 ... ord_877206" onclick="window.open(this.href);return false;

Intéressant, même si justement il ne souligne de fait rien de l'aventure de JP Dick, du chavirage de Sanso ou de la façon de faire se course pour Alejandro di Benedetto…

Et pendant ce temps :
Tout est allé très vite. Aux alentours de midi, je naviguais au près dans 20 nœuds de vent de nord-est et je venais tout juste d’envoyer un message à la direction de course, leur indiquant ma position et leur faisant savoir que tout se déroulait parfaitement avec les systèmes d’énergie. D’un coup, alors que j’étais sur le pont afin de prendre un ris, j’ai entendu un grand bruit et le bateau a gîté brusquement. Je suis tombé à l’eau avant d’avoir le temps de réagir. J’ai pu voir ACCIONA continuer à basculer rapidement jusqu’à chavirer complètement. J’ai pu nager jusqu’au tableau arrière et activer mon canot de sauvetage, dans lequel je suis monté. J’y suis resté tout l’après-midi et une bonne partie de la nuit. J’ai profité du soleil pour sécher un peu mes vêtements. Je n’ai pas pu m’amarrer au bateau car la mer était très formée et m’en suis donc rapidement éloigné.

A 18h, j’ai aperçu l’avion de Sauvetage Maritime à qui j’ai fait des signes avec une fusée de détresse. La vue de l’avion m’a particulièrement rassuré car j’ai su alors que tout fonctionnait comme il le fallait, que ma situation d’urgence était sous contrôle.

Vers 23h55, j’ai de nouveau entendu un bruit de moteur et j’ai vu un hélicoptère en train de manœuvrer au-dessus de la zone où se trouvait le bateau, à environ 2 milles de l’endroit où je me trouvais. La nuit était très noire et pendant une seconde, j’ai eu peur qu’il ne me repère pas. Après avoir allumé ma dernière fusée, l’hélicoptère s’est dirigé vers moi et un sauveteur a plongé pour me donner un harnais qui leur a permis de me hisser jusqu’à eux. Une fois à bord, un médecin m’a examiné et vérifié que j’allais bien.

Je suis maintenant dans la base aérienne de Lajes, sur l’île de Terceira, dont je remercie les occupants pour leur hospitalité. Mais je tiens tout particulièrement à souligner les attentions et la bienveillance des équipes de secours portugaises, tout comme le traitement auquel j’ai droit ici à la base. Désormais, après un repos indispensable, il s’agit de préparer avec mon team l’opération de récupération du bateau. Ainsi, nous pourrons étudier avec exactitude ce qu’il s’est réellement passé.

Je voudrais d’abord remercier ACCIONA, mon équipe et l’organisation de la course pour la rapidité à laquelle ils ont géré l’urgence. Et surtout le Service de Sauvetage Maritime pour l’opération qu’ils ont parfaitement menée, malgré les réserves en autonomie limitées de l’hélicoptère. Et bien entendu, merci infiniment à tous ceux qui m’ont suivi et se sont inquiétés pour moi cette nuit.



Mes amitiés les plus sincères,

Bubi

Avatar de l’utilisateur
Geckocha
Albatros en esquif
Messages : 1371
Inscription : 23 févr. 2009, 19:53
Localisation : Rabastens (81)
Contact :

Re: Vendee Globe 2012

Message par Geckocha » 19 févr. 2013, 19:23

Alessandro di Benedetto fait vraiment une course magnifique. Je viens d'écouter sa dernière vacation et j'aime l'entendre avec bonhommie du chemin qu'il lui reste, sans se soucier de l'anxiété d'arriver ou autre. Il navigue et le partage, c'est tout.
Un marin que je découvre et qui mérite attention pour l'avenir !

Par ailleurs, il fait une performance tout à fait honorable compte tenu de son bateau. Certes, mais j'imagine que d'autres éléments que la coque en elle-même lui ont permis d'avoir un bateau plus performant que par le passé. Les voiles peut-être ? Le mât ?

Avatar de l’utilisateur
bzh22
Légende du Forum
Messages : 2366
Inscription : 07 déc. 2010, 20:44
Localisation : plouër/rance 22490

Re: Vendee Globe 2012

Message par bzh22 » 19 févr. 2013, 19:29

Les qualités et l'expérience du marin, le stress moins élevé que chez ceux qui courent pour la première place (moins de fatigue) la préparation d'avant course. Et bien évidemment les voiles (et le mat?)
De retour en cata !

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/