tirant d'eau

"Maman les petits bateaux..."
Comment ça marche et qu'est-ce qu'il me faut ?
Répondre
demetri489
Goëland curieux
Messages : 5
Inscription : 27 déc. 2020, 17:20
Localisation : google

tirant d'eau

Message par demetri489 » 28 déc. 2020, 21:21

Bonjour,
Je suis chercheur et à l'occasion de ma recherche j'ai été confronté à un problème impliquant des connaissances pratiques en navigation que je n'ai pas.
J'aimerais savoir s'il est possible pour un marin expérimenté de "sentir" un changement de tirant d'eau de 3 à 5 cm seulement (sur un bateau à voile de 15 à 20 m par exemple). Le changement est-il imperceptible pour un navigateur expérimenté ? Ou bien est-il possible pour un marin de constater si son navire n'est pas dans ses lignes ? Je ne parle que d'un changement de tirant d'eau léger de 3 à 5 cm.
Je parle évidemment d'une situation impliquant un capitaine expérimenté sur un navire qu'il connaît bien.
Je me suis dit que peut-être sur ce forum certains d'entre vous pourraient m'aider et vous en remercie d'avance.



Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1973
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: tirant d'eau

Message par Nicolas » 28 déc. 2020, 22:13

Salut,
je pense que tu parles de l'enfoncement du bateau dans l'eau ? le tirant d'eau n'en étant que la conséquence ;
je pense que c'est sans doute perceptible, pas tellement à cause de l'enfoncement d'ailleurs mais à cause de la variation importante de poids : enfoncer de 5cm une coque de 20m de long, ça veut dire un sacré volume d'eau et donc le poids correspondant embarqué à bord... et le poids c'est l'ennemi de la vitesse sur un bateau à voile ; si le bateau s'est alourdi de 2 tonnes (0.05m d'enfoncement x 20m de long x 2m de large en moyenne, ça fait un parallèlépidpède de 2m3), un skipper expérimenté doit le sentir ; demande aux gars du Vendée Globe d'embarquer 2000kg en plus...

évidemment, ce sera moins sensible sur un 60pieds de course, et a fortiori sur un gros croiseur confort de 25t, que sur un huit d'aviron qui fait 18m et 100kg ;

après, je ne suis ni archi ni ingé... mais la question est intéressante ;

demetri489
Goëland curieux
Messages : 5
Inscription : 27 déc. 2020, 17:20
Localisation : google

Re: tirant d'eau

Message par demetri489 » 29 déc. 2020, 20:33

Bonjour,
Merci de ta réponse, que je n'ai pas vue immédiatement.

Effectivement, 2m3 en plus, cela fait deux tonnes. C'est énorme pour un petit navire… Ma question, c'est plutôt de comprendre à quel moment le marin s'aperçoit qu'il ne peut plus embarquer plus de poids simplement en observant la ligne de flottaison. Lui qui connaît son navire, comment sait-il à partir de quel moment son navire est trop chargé ? Quand voit-il que les qualités de son navire changent ? Quelle est sa marge d'appréciation ? De l'ordre de 5 cm, ou plutôt 10-20 cm ?

En fait, je vais poser la question autrement. Lorsque l'on descend un fleuve, que l'on franchit l'embouchure et que l'on arrive en mer, la salinité change. J'ai calculé que ce changement de salinité modifiait le tirant d'eau de quelques centimètres, ce qui correspond donc approximativement à ces deux tonnes. Est-il possible pour un marin de s'apercevoir que la capacité de charge de son navire a un peu changé ? Je suppose en effet que les conditions de navigation dans l'espace maritime sont complètement différentes de celles qui sont caractéristiques du milieu fluvial et qu'elles doivent masquer l'effet de ce changement de salinité. Néanmoins, est-il possible en pratique de s'apercevoir que le passage de l'un à l'autre a modifié la capacité de charge du navire ?

Merci encore de ton aide précieuse.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1973
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: tirant d'eau

Message par Nicolas » 29 déc. 2020, 21:55

Ce n'est pas la capacité de charge qui change mais la hauteur de la ligne de flottaison réelle..

De nombreux bateaux arborent une ligne de flottaison théorique, calculée par l'architecte du bateau et matérialisée dans la peinture de la coque.

Les navires de charges, dont l'enfoncement est un paramètre crucial, sont soumis au marquage du franc-bord, qui matérialisent à l'étrave les limites d'enfoncement en eau douce/eau salée et hiver/été

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_int ... _de_charge

En pratique, je suppose qu'un skipper de voilier de course peut sentir le moment où son bateau est dans l'eau salée et flotte un peu plus haut. Pour un cargo qui est déjà enfoncé de 4 à 6m, +/- 10cm ne font sans doute pas une différence sensible dans le pilotage.

demetri489
Goëland curieux
Messages : 5
Inscription : 27 déc. 2020, 17:20
Localisation : google

Re: tirant d'eau

Message par demetri489 » 30 déc. 2020, 12:35

Merci. En effet, les marques de franc-bord jouent un rôle essentiel. Ma question portait précisément sur la sensibilité du pilotage en l'absence de marques de franc-bord. Et tu y réponds à la fin de ton message.
Donc merci bien !

Avatar de l’utilisateur
Fanch-c
Albatros en esquif
Messages : 1866
Inscription : 24 mars 2011, 13:45
Localisation : Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: tirant d'eau

Message par Fanch-c » 31 déc. 2020, 08:34

En eau douce le bateau serai plus enfoncé... !? ..... Crédible et pour quelles conséquences ?

Question "vagues" donc "état de la mer" l'eau douce ne devrai pas être concerné... ... Quoi que certains lacs sont capables de belles houles!

Question rendement à l'avancement du coté de l'étrave ça devrai pas changer grand chose mais du coté de la poupe certaines coques pourraient avoir un léger phénomène de retour d'eau (ventouse)... Surtout si le bateau marche au moteur.

Enfin le fait de passer de l'eau douce à l'eau salée et réciproquement est bénéfique pour une chose : les algues sur la coque n'apprécient pas du tout !!! ... Ca liquide tout la faune présente... Le barrage et le port d'Arzarl ont cette qualité.


A part ça au début j'ai cru que la question était dans le but de faire de la contrebande !
........................................................ tout baigne !

demetri489
Goëland curieux
Messages : 5
Inscription : 27 déc. 2020, 17:20
Localisation : google

Re: tirant d'eau

Message par demetri489 » 31 déc. 2020, 13:49

Merci pour tes remarques. Je ne parle en fait que de navigation à la voile. Concernant les algues, je n'y avais pas pensé !
Effectivement, une partie du problème implique la possibilité de se livrer ainsi à des activités de contrebande… mais ce n'est pas dans mes projets actuels ! :)

Avatar de l’utilisateur
Misurarca
Dauphin trapeziste
Messages : 1048
Inscription : 03 mars 2012, 16:47
Localisation : Alsace/67/France
Contact :

Re: tirant d'eau

Message par Misurarca » 31 déc. 2020, 14:04

Lorsque tu charges trop ton bateau, par exemple si tu pars en croisière avec vin, rhum, bière et aussi de l'eau douce pour les pâtes et le pastis,
tu le sens rapidement par rapport à tes navigations à la journée bateau vide.

Cela donne des avantages et des inconvénients en navigation; Il part moins vite par petit temps, il bouchonne moins sur les vagues, il a plus d'inertie (attention à la prise de coffre ou de ponton)

Ce ne sera pas la différence de tirant d'eau qui va se sentir, mais les sensations de navigation et la sensation de barre.

Bien sur une surcharge sera plus sensible sur un bateau de régate léger que sur un bateau de voyage en acier ou aluminium, ou un voilier "a déplacement lourd" comme le sont les bateaux d'avant 1960 ou quelques productions actuelles très "traditionnelles".

Ceci n'est que mon avis.
http://figaro-5-figaro-6-herbulot.eklablog.com" onclick="window.open(this.href);return false;

demetri489
Goëland curieux
Messages : 5
Inscription : 27 déc. 2020, 17:20
Localisation : google

Re: tirant d'eau

Message par demetri489 » 31 déc. 2020, 21:12

Merci de me faire ainsi partager ton expérience. Effectivement, je comprends que l'on ait plus de sensation lorsque l'on embarque un peu de pastis !
Donc tu penses que l'on peut en effet sentir une légère différence lorsque l'on embarque un tout petit peu plus que d'habitude à bord. Très intéressant. Evidemment, tout dépend du type de navire.

Avatar de l’utilisateur
Misurarca
Dauphin trapeziste
Messages : 1048
Inscription : 03 mars 2012, 16:47
Localisation : Alsace/67/France
Contact :

Re: tirant d'eau

Message par Misurarca » 02 janv. 2021, 11:35

Nous avons par exemple un 6m habitable.

Pour des navigations à la journée, à part un casse-croute, apéro, eau, une gaffe, une godille, des pares-battages, l'équipement de sécurité obligatoire et deux amarres, le bateau est vide.

Si on part une semaines à deux, l'eau, l'avitaillement complet, le matériel photo, les jumelles, la VHF, l'équipement de pluie, bottes, chaussures d'eau, chaussures de marche terrestres, vêtements, serviettes, livres, vaisselle, couteaux, réchaud, bouteilles de gaz, casseroles, godille, moteur, trousse de toilette, sacs à dos, voiles supplémentaires (foc et tourmentin) lampes de poches et lampes portables du carré, accus de rechanges chargés pour 15 jours, petite trousse à outils + petit accastillage, amarres supplémentaires, palmes et masque sont à bord !
J'oubliais l'ancre, 25mètres de chaine et 25 mètres de cablot !
:lol:
J'avais fait une liste pour que l'on oublies rien, mais je ne l'ai pas sous le coude immédiatement.

Je n'ai jamais pensé à peser tout ça mais je peux garantir que ça pèse son poids !
:shock:
Il suffit de se rappeler le poids d'un pack d'eau, et en été en Bretagne c'est plus d'un pack par personne/semaine sans compter la cuisine et la toilette !
:o
Et là le comportement différent du bateau se fait immédiatement sentir !
:gb
J'exagère, c'est plutôt ça: :xc

On ne tarde pas à s'y habituer au bout d'une journée ou deux, car c'est un peu lorsque on loue un bateau que l'on ne connait pas, mais le comportement est changé.
http://figaro-5-figaro-6-herbulot.eklablog.com" onclick="window.open(this.href);return false;

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/