Mon premier dériveur - Philéas Double 435

Coin des propriétaires, discussions sur des bateaux en particulier
xavierpjb
Taquet coinceur intelligent
Messages : 31
Inscription : 26 juil. 2018, 19:26
Localisation : La Baule

Re: Mon premier dériveur - Philéas Double 435

Message par xavierpjb » 06 juin 2019, 21:58

Gaston, avec plaisir, j’y suis très souvent. Naviguez à deux bateaux ce serait sympa, surtout que j’ai aussi des copains mais à cata.

Mon tel: zéro six trente 7 double 00 trois 4 seven 4
Xavier

gaston a écrit :Ben j'ai failli venir naviguer à la Baule cet aprem... avec l'idée d'aller voir aussi les bateaux du figaro...

Raté... dommage...

mais si tu es sur le coin de la Baule, j'y suis aussi réguliérement pour naviguer sur mon D One... et sur cinquo quand je trouve un équipier...
si ça te dis, on pourrait naviguer ensemble, soit à deux bateaux, soit en équipage sur ton nouveau joujou ou sur mon Cinquo

Mes bateaux sont au CNBPP (Club Nautique La Baule Pornichet Pouliguen)... et je loge à St Nazaire

mon tel : zerosix 10 quartevingt quarante 76....hésite pas... c'est plus rigolo à plusieurs... ;)



rico
Terrien
Messages : 1
Inscription : 03 nov. 2019, 09:09
Localisation : franche-comte

Re: Mon premier dériveur - Philéas Double 435

Message par rico » 02 déc. 2019, 11:01

Bonjour Xavier, nouveau propriétaire d'un Phileas d'occasion, j'aimerais savoir si vous posséder une notice de montage, svp, du dériveur ou tout document pour vérifier et comparer les circuits des bouts?
Merci par avance.Eric

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3271
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Mon premier dériveur - Philéas Double 435

Message par LASEROLOGUE » 06 déc. 2019, 11:27

Le Philéas (et son successseur skiffisé le Ph 440 ) n'ont pas eu beaucoup de succès , c'est dommage c'était de bons bateaux , réalisés par quelqu'un qui s'y connait réellement en dériveur, je suppose,

Pas comme les déclic, ludic, les wizz et skeltic et autres merdic ou les poeles à frire de Jean Marie Finot qui a juste fait des réductions-au-pantographe-à-dessin de son Albatros pour commetre le Ph 330.

En plus le chantier avait une certaine qualité de construction (repris par Hobie Cat). Pour l'usage en solo, quand tu auras progressé et seras en confiance, tu peux installer un trapèze et des poulies-winch sur le foc , plus un stick long ou téléscopique (il en faut un de bonne qualité , ces machins se déboîtent facilement au plus mauvais moment) au trap avec 15 ou 18 Kts de vent en solo çà doit être très marrant.

Avatar de l’utilisateur
Fanch-c
Albatros en esquif
Messages : 1957
Inscription : 24 mars 2011, 13:45
Localisation : Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: Mon premier dériveur - Philéas Double 435

Message par Fanch-c » 07 déc. 2019, 10:31

Assure toi que tu peut "t'en sortir seul" si besoin... donc pouvoir redresser le bateau et "rentrer en mode dégradé" après une blessure... ou avoir une assistance dispo !

Pour l'écoute de foc en double ou en solo sur mon fox-trot j'ai des taquets bloqueurs orientables vers l'équipier ou vers le barreur (articulation en fonction de l’orientation de la traction sur l'écoute)
........................................................ tout baigne !

xavierpjb
Taquet coinceur intelligent
Messages : 31
Inscription : 26 juil. 2018, 19:26
Localisation : La Baule

Re: Mon premier dériveur - Philéas Double 435

Message par xavierpjb » 18 juil. 2021, 10:35

Bonjour à tous,

Tout d'abord, j'espère que vous vous portez bien et que vous avez géré cette période bien étrange et trop longue. Que vous retrouvez vos embarcations et prenez du plaisir à nouveau sur l'eau.

Que de temps sans avoir navigué ou posté ici, trop longtemps. Mais ne regardons pas le passé et allons de l'avant.
Mon Phileas, que j'ai baptisé "Pepette" est resté au chaud et au sec depuis septembre 2019, mais maintenant de retour sur les flots depuis quelques jours, dans la baie de La Baule.

J'ai profité de cette longue remise pour peaufiner la coque, et l'accastillage; refait (faire) la grand voile chez un professionnel. J'étais tenté d'installer un gennaker mais finalement, ne me sentant pas suffisamment aguerri, je ne l'ai pas fait. Je vais continuer mon lent apprentissage.

En ce qui concerne le foc, j'ai rallongé l'écoute et cela me va bien; non pas que je n'ai pas à me déplacer (mais moins), mais il est bien plus aisé de les saisir. Donc cette solution me va bien.

Je souhaite passer à une étape supplémentaire dans le plaisir nautique, et cela risque d'en surprendre plus d'un, mais je suis à le recherche d'un remorque porte bateau pour déplacer Pepette de La Baule à mon domicile (région parisienne). J'ai pratiqué de longues années l'équitation, et je prenais autant de plaisir à monter qu'à panser, faire les cuirs ou nettoyer la litière du box. Donc c'est pareil pour mon bateau, je trouve le plaisir aussi dans l'entretien, le déplacement etc.

On me conseille les remorques de la marque Mecanorem.
Pepette est toute légère avec ses 80kg, et il me faut un porte mat aussi.

Vos avis ?
Xavier

Avatar de l’utilisateur
Fanch-c
Albatros en esquif
Messages : 1957
Inscription : 24 mars 2011, 13:45
Localisation : Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: Mon premier dériveur - Philéas Double 435

Message par Fanch-c » 19 juil. 2021, 08:35

La remorque pour un bateau d'une 100ene de kg s'est pas bien compliqué mais il y a des subtilités :

- galvanisée de préférence car la corrosion interne peu faire des dégâts invisibles jusqu'au jour ou tout s'effondre
- la plus souple possible dans sa suspension car les petites roues vont au fond des trous.... Hélas le seul système réellement souple est à sangles élastiques et les sangles sont de mauvaise qualité de nos jours
- donc des roues les plus grandes possible !... ou une remorque un rien lourde (mais pas trop)
- un chariot de mise à l'eau intégré à la remorque de route est un très gros plus, la remorque de route ne dois pas mettre les roues dans l'eau car ses roulement ne sont étanches qu'à la poussière et les jantes galvanisées ça n'existe pas
- des patins de contact remorque-bateau les plus "confortables" possible
- des roues de ber de mise à l'eau de bonne qualité... Sur un même aspect on peu avoir des choses totalement différentes !

Une astuce encore, un ber intégré de mise à l'eau permet d'adapter une caisse, un plateau ou une porte 2 roues à la remorque à sa place, hors saison de navigation la remorque sert à autre chose .... Ne pas laisser les roues du ber avec le bateau dessus en contact avec le sol trop longtemps en période de repos hivernal (mettre sur cales si besoin)
........................................................ tout baigne !

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/