Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Quel bateau choisir, pour quel programme…
LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3266
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par LASEROLOGUE » 04 mai 2020, 16:26

Apparamment , suite aux attaques sur sa gouvernance et son vote bidon sur Survey Monkey , l'ILCA ouvre ou fait semblant d'ouvrir une discussion sur la révisionde ses statuts

Il y a un espace dédié pour la consultation....

http://www.laserinternational.org/laser ... -feedback/

Les membres de la série, mais d'autres aussi peuvent donner leur avis...j'ignore s'ils n ont quelque chose à foutre ou si c'est une pure opération de relations publiques mais on a jusqu'au premier juin pour donner son avis (je l'ai fait , et en anglais encore, parce que vu le Covid j'avais du temps à perdre) .

Le texte suivant va paraître sur la revuede l'AFL


PUISQU'ON NOUS DEMANDE NOTRE AVIS...


Je ne sais pas vous, mais moi, de temps en temps j'aime bien lire un journal bien ringard sous tous aspects (pas de couleurs, pas de pub, des jeux de mots du temps de Grand Papa, des contrepèteries et des mots croisés aux définitions capillotractées) mais hautement informatif (pas de pub + total autofinancement = liberté de parole) et écrit sans une once de langue de bois, de placement produit, de com, et de jus de crâne de Spin Doctor)....vous (oui vous, les masters, pas que les zoomers... chais pas trop) vous avez sûrement reconnu le Canard Enchaîné, hebdomadaire satirique paraissant le mercredi, né en pleine guerre de 14-18 pour se foutre de la censure militaire et qui a parfois fait vaciller des politiciens puissants ou des grands PDG un peu trop influents (Giscard et ses diamants, Fillon et ses costumes hors de prix, Elf et ses avions renifleurs..).

Depuis les années 20, le Volatile (comme disait De Gaulle, fervent lecteur et tête de turc récurrente du canard) porte en exergue une fière devise :

La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas

C'est le détournement d'une pub (déclinée aussi en TSF au temps du Poste Parisien, avec la rime de mirliton qui va bien ) qui vantait les piles Wonder (des piles plates de 4,5V, technologie saline, zinc, charbon, gel salin et dioxyde de manganèse, emballage carton rouge et bleu avec une tête de lion)
Je précise pour les zoomers, parce que ce fleuron de l'industrie française a été « sauvé » par Bernard Tapie (c'est à dire vendu à la découpe, machines à la casse, brevets bradés aux américains, ouvriers au chômage et trésorerie empochée à la ni vu ni connu j' t ' embrouille) il y a bien trente ans.

La pile Wonder ….ne s'use que si l'on s'en sert

Pourquoi je vous cause de ça, en plus j'ai promis à Mimiche et au bureau de l'AFL que j'allais faire court (serment d'ivrogne!) pour causer d'un sujet grave dont au sujet duquel je vous ai déjà tympanisé les esgourdes : Le bras de fer entre les constructeurs de Lasers, la bataille de la communication sur les forums genre Sailing Anarchy et surtout l'attitude très ambigüe de l'ILCA , l' Asso internationale des laséristes dont VOUS ÊTES MEMBRES et qui a un gros problème de gouvernance , avec des conflits d'intérêt potentiellement aussi mahousses qu'un super-pétrolier post panamax.
Le secrétaire général de l'ILCA (l'américain Eric Faust) est très grassement payé (plus que ne l'était Jean Pierre Champion à la FFV avant la révolution de palais d'il y a 4 ans , maintenant son successeur , Nicolas Hénard, ex fine barre du Laser dans les années 80, est bénévole).










Eric Faust, salarié, un droit de vote aux décisions du World council.
La représentativité du World council est biaisée (les Européens 67 % des pratiquants, qui payent leurs cotizes, sont largement minoritaires), l'ILCA semble avoir pris fait et cause pour les constructeurs australiens et se foutre comme d'une guigne de l'envolée des prix du Laser pour le régatier de base, qui ne peut plus suivre le rythme de la gadgetisation du bateau (carbone dans tous les coins, jeux de gréements en mylar tout à fait wonderfioules et very expensive made in Australia annoncés pour bientôt, safrans et dérives miracles...qui doubleront à terme le prix déjà salé du bateau pour une augmentation de performances de un ou deux pour cent (un truc aussi con que de coller des jantes en magnésium et des freins de Formule 1 en Carbone à une Dacia Sandero)...et cerise sur le gâteau, l'abandon du nom historique Laser et du logo « starburst » l'étoile de la lumière coordonnée / amplifiée /stimulée qui rend tant de services dans les laboratoires mais aussi pour des applis aussi prosaïques que la lecture des DVD ou les mesures des pièces d'appartement pour les poseurs de moquette

L'offensive des australiens pour imposer leur ILCA dinghy était aussi bien préparée que l'attaque d' Hitler et de Guderian sur la Ligne Maginot en 1940...les ILCA Dinghies auraient dû débarquer en fanfare lors du mondial jeunes World Sailing, prévu au lac de Garde ce printemps , les problèmes de jauge éventuels étant aplanis par un jaugeur apparemment acquis à la cause de l'ILCA dinghy...

Derrière tout aurait suivi pour dézinguer en grand style l'actuel constructeur Laser Performance (dont le PDG n'est ni un chevalier Blanc, ni un perdreau du jour..et encore moins un voileux pratiquant)...seulement voilà, le COVID 19 a gelé toute cette belle mécanique comme l'hiver russe transformant en goudron compact l'huile du moteur d'un Panzer....

Les européens de l'Eurilca (qui est gérée sur des bases bien moins onéreuses, organise ses réunions annuelles dans des hôtels bien plus basiques et salarie au compte-gouttes le nombre strictement nécessaire de professionnels) se sont fâchés, ils ont demandé des comptes, (l'ILCA a fait le coup du mépris) .

Le constructeur anglais a suscité une nouvelle classe Laser « canal historique » (THE LASER CLASS ) qui demande son affiliation à World Sailing (la fédé internationale , exIYRU /ISAF, institution elle aussi en pleine crise de gouvernance doublée d'une crise financière -locaux hors de prix à Londres et chaîne de télé à thème voile ruineuse, dont l'audience et la visibilité médiatiques sont comparables en taille à un noyau d' atome d'hydrogène en vadrouille vers Bételgeuse...vous voyez d'ici le tableau).


Bref pour paraphraser le Hamlet de mon vieux pote Guillaume Hochepoire * il y a quelque chose de pourri au royaume du Laser et c'est à l'ILCA que ça sent le plus mauvais...

Du coup cette institution qui nous avait fait le coup du vote surprise sur l'appli Survey Monkey, vote que j'ose appeler bidon, expédié en un petit mois sur une appli smartphone cryptique ,vote qui donnait au tandem ILCA , Performance Sailcraft Australia le pouvoir de modifier le bateau n'importe comment sans plus jamais consulter la base des pratiquants, via le Manuel du constructeur, l'ILCA commence à être mise en cause elle-même (après avoir trompeté sous paravents et par forumeurs courageusement anonymes interposés que le constructeur anglais était mort et enterré) .

Les européens renâclent, l'opposition s'organise, le COVID 19 a bloqué en rase campagne la belle mécanique de l'offensive des kangourous et du coup comme çà, en toute innocence virginale, l'ILCA se décide à consulter la base, pas par un référendum contraignant, non, trop malins, mais par une vaste et informelle consultation concernant la réforme de sa constitution (ce que nous français nous appelons moins pompeusement les statuts d'une association.).

Donc pour une fois qu'on nous demande notre avis ...exprimons nous

La démocratie associative, comme la Liberté de la Presse,
et contrairement à la pile Wonder ne s'use que si on ne s'en sert pas



Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1600
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 05 mai 2020, 20:22

merci Lasero pour ce retour et cette primeur de ta prose.
perso je ne participerai pas à cette consultation:
1- je cause pas "l'anglois"
2- je pense que la consultation est aussi "démocratique" qu'en Corée du nord
3- que comme tu le décris si bien le scénario est déjà écris et que le covid n'a fait que gelé temporairement l'avenir radieux voulu par ILCA.
4-que la seule alternative possible c'est de faire nombre autour de The Laser Class pour espérer avoir un bateau qui ne pénalisera pas le laseriste de base
5- quand à Euralica ....il me semble que c'est un peu les abonnés absents non ?
est ce du fait que certains se verraient bien en fer de lance de l'Ilca-boat...? et que des revendeurs bien connus se sont déjà positionnés pour les uns ou les autres ?

en attendant de pouvoir naviguer ....je vais surveiller mes radis,mes plants de tomate et de salade !

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1600
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 15 mars 2021, 15:27

je remonte ce sujet car des infos sont sorties.
le 13/03/2021 il y a donc 2 jours AFL a mit en ligne sur son site un document intitulé "conformité des dériveurs LASER et ILCA" , dont le sous-titre est encore plus explicite " informations utiles traduites de la circulaire EurILCA n° 160 du 18 fev 2021 pour continuer à respecter la stricte monotypie qui fait le succès mondiale et unique de notre série. "

d'abord un très grand merci aux traducteurs (notre ami Laséro n'y est peut-être pas étranger ;) )qui ont pensés à ceux pour qui l'anglo-américano-australien n'est pas une langue qu'ils maitrisent.
Ensuite j'invite ceux qui s'intéresse au Laser de lire attentivement ce texte pour savoir comment se situer et en discuter si cela interroge !
pour ma part ce texte me fait penser à des "accords de Munich"....
perso je vais continuer de naviguer ( quand cela sera possible) avec mon vieux laser "plus dans les clous", aller aux régates de club locaux où je ne pense pas voir beaucoup d'ILCA.
je pense à ces clubs qui vont pas être dans la M...e pour renouveler leurs flottes, etc....
je crois que comme l'écrivait Lasero c'est "le grand bordel" et "comment tuer la poule aux œufs d'or" :shock:

Avatar de l’utilisateur
gaston
Poulpe géant des abysses
Messages : 5518
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par gaston » 15 mars 2021, 22:35

Le club Nautique du bois Joalland à remplacé tout ces vieux laser (sauf 1 standard) par des Ilca dernier cri... Je pense que c'est parcequ'il il a aussi une dynamique compétiion et qu'ils souhaitent être admissibles...

Bref : le Tournant est pris... Adieu laser... Bonjour Ilca... :roll:
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1600
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 23 mars 2021, 17:55

je continue la saga laser/ilca par la lecture d'un très intéressant communiqué paru hier 22/03 sur le site de l'AFL sous la rubrique "dernières informations" et qui est signé EurILCA.
je me permet de conseiller la lecture de ce texte à toute personne qui s'intéresse, même qu'un peu, au Laser.
pour ma part je trouve que seul la phrase de Churchill en 1938 face à Chamberlain et Dalladier convient à l'issue de sa lecture, et le "vulgum pecus laseriste" n'attend que de pouvoir racheter à prix enfin acceptable les laser old school.
question subsidiaire l'AFL ne devrait-elle pas changer de nom ?

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3266
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par LASEROLOGUE » 24 mars 2021, 09:30

l'EURILCA s'est couchée à cause de menaces de procès et de papiers bleus d'avocat envoyés par Fazad Rastergar (qui détient le nom Laser et le logo "starburst" tu as raison c'est un vrai Munich en miniature) ...c'est tout à fait idiot car çà encourage la gouvernance actuelle de l'ILCA qui n'est pas démocratique du tout (les représentants des constructeurs votent, le secrétaire exécutif salarié (à plus de 100000 dollars par an) vote, des districts qui ont très peu de bateaux votent au même titre que l'Europe entière...

Rastregar doit une fortune à Kirby (jugement de tribunal aux USA) pour ne pas avoir payé les royalties d'architecte et en plus avec le Brexit, il délocalise toute la fabrication au Portugal (les Pico, les Vago...etc) pendant ce temps les néozeds espèrent se beurrer avec le marché chinois et ont une vision élitiste (faire "evoluer" le bateau,avec des mâts carbone à 2000€ et des voiles mylar hors de prix , c'est pour çà qu'ils veulent pouvoir changer la jauge tous les 4 matins )...il se murmure qu'il finirait peut être par laisser le nom laser contre l'effacement de sa dette...

Sais tu à quel prix le club de Bois Jolland a payé ses ILCA et de quel chantier ils sortent?

il y a derrière tout çà, pour une part, la sale patte de Julian Bethwaite (Les Bethwaite, une tribu de champions mais qui sont avant tout des buisnessmen de la voile légère en Australie) ...le Julian Bethwite pontifiant sous pseudo dans les forums de voile pour exposer sa vision grandiose d'un laser modernisé et adaptés aux désirs des petits chinois qui selon lui sont incapables de lever et de mettre en place un gréement 4,7 en alu..et promeut "son gréement en carbone hors jauge .qu'il vend comme des petits pains de luxe dans les clubs les plus huppés d'australie où tout le monde roule minimum en Audi haut de gamme (plus de bénefs sur un bateau cher) c'est idiot cette vision élitiste de la voile ....on en voit les limites avec l'America Cup qui n'a passionné personne...


Tiens en parlant d'America Cup, les Kiwis ont désigné les anglais "challenger of record", histoire de conserver la jauge laboratoire hors de prix (les Italiens de Prada , précédemment challenger of record voulaient revenir à du moins cher et moins complexe pour ouvrir le jeu) mais bien entendu en Nouvelle Zélande on tient à valoriser les ptits génies et son savoir faire dans les autres défis (nos kiwis sont meilleurs que vos kiwis....comme il y a eu nos allemands sont meilleurs que vos allemands quand l'URSS et les USA se sont disputés les dépouilles de la science nazie -Von Braun- pour se lancer dans la course aux fusées au début de la Guerre Froide...)

A min avis , tant qu'il y aura des Lasers génériques produits au portugal (sans plaque ilca mais...avec les mêmes numéros que les ILCA, bonjour les doublons, ) il y aura intérêt pour ceux qui ne font pas de la haute régate à les acheter...et c'est bien pour çà que les connards de l'ILCA veulent faire évoluer le bateau histoire d'en faire un engin de course vraiment 1ou 2% plus rapide même si 200%plus cher...

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1600
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 24 mars 2021, 17:29

merci Lasero pour ce retour
LASEROLOGUE a écrit :
24 mars 2021, 09:30
A min avis , tant qu'il y aura des Lasers génériques produits au portugal (sans plaque ilca mais...avec les mêmes numéros que les ILCA, bonjour les doublons, ) il y aura intérêt pour ceux qui ne font pas de la haute régate à les acheter...
ok c'est bien ce que je pensais sur les achats de coques neuves pour le commun des navigants.ces coques auront sans doute la plaque TLC. mais qu'en sera-t-il du marché de l'occas ?
concernant la numérotation : de ce que j'ai vu sur des photos : des voiles ILCA qui ont leurs propres numérotations ( pas en lien avec la chronologie historique du Laser ) , et d'autres oui... :gb

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1600
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 11 juin 2021, 16:30

et la saga continue....je me permet un copier/coller d'une info parue sur le site de l'AFL :
" ATTENTION :
Les régates de l'AFL seront courues sur des bateaux de type Laser reconnus par World Sailing , communément vendus sous la marque "ILCA" ou "Laser". Tous les bateaux doivent avoir un plaque World Sailing à jour collée dans l'arrière du cockpit en accord avec les règles de classe ILCA. "


il va falloir que l'asso change de nom....!
quand à la FFV elle n'est pas en retard : elle fait parvenir aux présidents de club une missive qui accompagne "la mise à plat ventre" des "instances voilistiques" en Europe face aux dictats de l'ILCA...reste que personne ne mentionne la classe TLC (The Laser Class) qui oeuvre pour que perdure le Laser dans sa conception de base ...
autre remarque :
on trouve des Laser neufs "canal historique" à moins de 4000 livres au R.Unies alors qu' en France il y a des vendeurs qui proposent encore des bateaux plus chers que ça....en occasion !!
a mon humble avis il est temps que les laseristes français ce mettent à la réalité du marché pour une fois que ça peut servir les clubs et les particuliers modestes !!

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/