Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Quel bateau choisir, pour quel programme…
Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1668
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 02 mars 2020, 14:32

il semble que les choses bougent .
j'ai eu une partie des réponses aux questions que je me pose:
1-les inscriptions sur le site sont individuelles c'est fait pour moi ! d'autres laseristes du coin en ont fait autant....
2-je suppose (mais je peux largement me tromper) que nombre de membre de l'AFL, ou EURILCA, sont en accord avec la "philosophie" de la nouvelle entité. si tel est le cas comment vont (peuvent) ils réagir sur le sujet ? individuellement et/ou collectivement ?



Manu69
Équipier pas manchot
Messages : 76
Inscription : 11 sept. 2018, 07:55
Localisation : Lyon 69

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par Manu69 » 02 mars 2020, 14:39

C'est la dérive qui est trouée comme ça :o
Ou c'est juste un support de présentation ?

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1668
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 02 mars 2020, 17:36

justement c'est le stand de laser-performance "canal historique" comme disait Lasero, donc pas de nouveauté en carbo-machin...et si tu connais la dérive Laser....ben comme tu le dis c'est un support de présentation !!!

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3348
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par LASEROLOGUE » 04 mars 2020, 22:56

Il est bien évident que la classe The Laser Class est un peu, voire beaucoup, une émanation de Laser performance Europe, et pas un chevalier blanc monté sur une licorne...(les rapports entre asso de classe et constructeur ont toujours été assez incestueux quelle que soit la classe , sauf le moth à restriction des débuts (bateau construit en amateur) ou le Vaurien dans ses débuts (la série dictait ses choix aux constructeurs potentiels y compris nombre de bateaux minimum à produire et prix de vente...c'était, dans les années 50 et 60 un bateau "non lucratif").

Sur l'autre bord, c'est tout aussi incestueux PS Australie a carément mis sous sous son aile l'ILCA dont la gouvernance n'a rien de représentatif, et l'OPA des américains et Australiens a été préparée dans le meilleur style OPA hostile à Wall street...avant pour changer la jauge il y avait 6 mois de consultations et des votes contrôlés , mais les Asssies et Américains ont fait passer le délai à 1 mois (allez donc informer les laséristes en 1 mois seulement) et ont fait passer les changements via le vote bizarroïde via l'appli survey monkey , et certains autres changements via le manuel constructeur.

Autre bizarrerie le nom ILCA (qui est celui d'une association sans but lucratif est déposé par une société (Weather Helm) dont le boss est Eric Faust , salarié très grassement rémunéré (on cite dans les 120 000 dollars annuels, mais allez savoir) rémunéré par l'ILCA (c'est une sorte de délégué Général).
L'Eurilca , faute de réponse à ses interrogations a d'ailleurs demandé la démssion dudit Eric Faust et également du président de l'ILCA Tracy Usher...

Pour l'instant on est dans la com la guerre de communiqués et la gesticulation...ce qui compte c'est de savoir si tout celà fera enfin réfléchir les uns et les autres car nombre de voix s'élèvent pour faire cesser la spirale inflationniste des prix du bateau...et même si The Laser Class n'est pas légitime auprès de World Sailing , les gens qui la dirigent ont beau jeu de dire que en cessant de financer l'ILCA (à travers les cotisations des adhérents et les redevances sur les bateaux neufs ) le prix du laser peut sérieusement baisser...c'est la seule chose qui intéresse les pratiquants de base

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3348
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par LASEROLOGUE » 04 mars 2020, 23:22

Pour ce qui est de l'EurILCA , elle a adressé un averissement à l'ILCA demandant plus de transparence et de démocratie dans la gouvernance de l'ILCA et demandé une réponse à une date précise...l'ILCA a fait le coup du mépris (ou Moku-Satsu en japonais...tuer par le silence) du coup l'Eurilca a haussé le ton , demandé la démission du tandem Eric Faust / Tracy Usher, monté un groupe de travail (qui a déterminé trois options possibles dans les relations eurilca /ILCA et convoqué une réunion pour le 7 mars avec une décision sur les 3 options possibles (dont la scission pure et simple...avec le souci que l'ILCAest reconnue par WS, pas l'EurILCA et évidemment encore moins la nouvelle asso The Laser Class

la creation de The Laser Class a encore compliqué la donne , il se murmure aussi que le président de l'UKLA (l'assoce anglaise) qui est favorable à l'ILCA dinghy est confronté à une "révolution de palais " et serait sur un siège éjectable...bref choisissez votre camp , camarades!

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1668
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 05 mars 2020, 11:13

merci Lasero pour ce point d'étape .
quand tu dis :
"même si The Laser Class n'est pas légitime auprès de World Sailing , les gens qui la dirigent ont beau jeu de dire que en cessant de financer l'ILCA (à travers les cotisations des adhérents et les redevances sur les bateaux neufs ) le prix du laser peut sérieusement baisser...c'est la seule chose qui intéresse les pratiquants de base "
je rajouterais que le "laseriste-de-base" que je suis, se moque que cette nouvelle classe soit reconnu par WS !
par contre il ne se moque pas que:
- outre le prix de bateau, les pièces détachées soit abordables
-le Laser reste strictement un One-disign .
-qu'il y est des régates locales où il puissent participer (rating FFV)
-des rassemblements / régates de série pour ceux qui peuvent se payer des déplacements plus loin
-une cotisation qui ne viennent pas trop impacter sa ligne budgétaire "licence+club+asso de classe"
bref ce qui est exactement le programme et les objectifs de TheLaserClass !!!!!

quand au coté "incestueux" entre la nouvelle classe et le chantier, cela ne me gêne pas quand les intérêts bien compris de chacun sont préservés; et comme tu le dis cela est plutôt la norme dans le monde de la voile légère ....

quand au reste je pense que l'ILCA se fout éperdument des mises en demeure de L'EURILCA, car elle trouvera aussi en Europe des relais (tu en cite déjà) pour appuyer sont projet que tu as très bien "décortiqué" plus haut !
il reste (à mon avis) aux membres de l'EURILCA , a choisir collectivement (j'ai des doutes qu'il y est unanimité)ou personnellement ce qu'ils veulent ....
Idem pour l'AFL qui attend,et c'est tout a fait normal et logique, le résultat de la réunion que tu évoque avec ILCA

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1668
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 12 mars 2020, 12:59

un petit point d'étape concernant les revendeurs (enfin ceux que je connais ) concernant le Laser :
-Nénuphar : ne vend plus que du matos compatibles. peut-être encore un peu de stock de pièce d'origine...
-paris voile : reste sur le modèle historique comme dit le bandeau sur la page accueil de son site :
"Je suis un LASERiste tout ce dont j'ai besoin est ici..."
-Marçon : a changé de pied je cite sa page d'accueil :
"Marçon Yachting New Dealer ILCA PSA sailing l’aventure continue avec PSA pour la distribution d’ILCA Dinghy Bateau, voiles, gréements, accastillages siglé ILCA Class Legal …"

voli voilou.....

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3348
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par LASEROLOGUE » 14 mars 2020, 12:05

Pour être complet, il semblerait que Direct sailing (distributeur en Bretagne) reste avec le chantier anglais.
Il se pourrait aussi que l'actuel distributeur Nautivela sur la côte d'azur revende des lasers si Nautivela est finalement homologué par l'ILCA ...Ce qui n'est pas immédiat et peu rentable pour Nautivela car actuellement les australiens se sont réservé la part du lion grâce à un contrat avec l'ILCA pour fournir les bateaux loués sur les championnats (les ILCA dinghies devaient débarquer en force lors d'un championnat du monde junior au lac de Garde mais avec le Corona Virus...c'est beaucoup moins certain)...et en plus les chantiers sont supposés verser à l'ILCA un ticket d'entrée de 75000 € (une paille!)

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3348
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par LASEROLOGUE » 14 mars 2020, 12:29

Par ailleurs sur le front de l'asso de classe çà canarde toujours autant

Lors de la réunion du 7 Mars , l'option 1 (l'EurILCA reste avec l'ILCA et refait le point dans 6 mois)a reçu 11 voix
L'option 2 l'EurILCA reste avec l'ILCA sous condition de conserver le nom, le logo du bateau la jauge actuelle et avec démission de Tracey Usher et d'Eric Faust avec une baisse de 50% du prix des voiles et de 25 % des bateaux ainsi qu'une bonne dose d'autonomie pour l'Eurilca a reçu 5 votes et l 'optionn3 (séparation de s deux entités et autonomie totale de l'EurILCA a reçu 9 votes (c'était juste avant l'annonc e de la création de The Laser Class.

Considérant que le StatuQuo est minoritaire , l'Eurilca continue de bosser encommissions , adresse une nouvelle lettrre à l'ILCA ...et pendant ce temps là plusieurs districts(pays) européens annoncent vouloir rejoindre The Laser Class.

L'ILCA pond des communiqués très langue de bois et demande à Heini Weilmann (qui entant qu'ancien président de l'ILCA estr toujours au Comité Directeur ILCA) de démissionner...pour donner sa place à un autre européens (ce qui n'en ferait toujours que 2 sur 12alors que 65% des pratiquants sont en Europe) Weilman rétorque qu'il n'a pas à démissionner (il est membre du CD de par les statuts) et conseille à Tracy Usher de démissionner pour devenir lui aussi VicePrésident permanent et statutaire ...joyeuse ambiance!!!!

Sur les forums américains (sailing anarchy) on voit se déchaîner des mecs qui sous pseudonyme plaident pour leur boutique, mais on comence aussi à avoir des questionnements sur le mode de gouvernance de l'ILCA, le salaire de Eric Faust, ...et Laser Performance se lance dans des acrobaties juridiques en créant d'autres sociétés pour mieux se mettre à l'abri des procès...bref çà vole bas!!!

Avatar de l’utilisateur
pi.r
Albatros en esquif
Messages : 1668
Inscription : 24 oct. 2008, 16:28
Localisation : "cassoulet" Occitanie

Re: Lasers : Le gros bordel et La grande Braderie

Message par pi.r » 14 mars 2020, 20:19

LASEROLOGUE a écrit :
14 mars 2020, 12:05
Il se pourrait aussi que l'actuel distributeur Nautivela sur la côte d'azur revende des lasers si Nautivela est finalement homologué par l'ILCA ...
ne va t il pas y avoir une guerre de territoire avec Marçon ? car de l'étang de Berre à la côte d'azur l'espace n'est pas bien grand !
LASEROLOGUE a écrit :
14 mars 2020, 12:29
l 'optionn3 (séparation de s deux entités et autonomie totale de l'EurILCA a reçu 9 votes (c'était juste avant l'annonc e de la création de The Laser Class.
désolé mais je vois un léger Pb concernant les votant à la réunion du 7 mars : manquent-ils cruellement d'infos ?
en effet il devraient lire plus souvent forum-voile car dès le 26/02 tu évoquais la création d'une classe laser "canal historique" .de plus le 29 Olivier a donné le lien vers le site de TLC.
enfin le FB de la nouvelle classe annonçait dés le même jour, la liste des membres du CA intérimaire, et postait une vidéo du dinghy show de Londres où le bateau d'expo est "stické" par TLC.
Alors le 7/03 ils devaient être au courant non ?
ce que je pense c'est que pour un majorité des délégués,il est urgent ....d' attendre :(

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/