La flotte Ablonaise.

Grandes courses et petites ballades…
Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1930
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Nicolas » 24 mars 2020, 16:45

Les photos de la dernière regate à Choisy avant le confinement

https://www.choisy-voile.com/photos-du- ... 682?page=3



Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1930
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Nicolas » 23 juin 2020, 13:07

Le CR et les notes de débrief d'Agnès après Merville ce we. Il y aura quelques videos à suivre.

"Mes premières nav en mer, c’était le 20 et 21 juin à Merville Franceville avec l‘incomparable Nico et c’était …. Génial, J’ai adoooooooré !!!
2 matinées de nav, la première Vent 6/8n avec des rafales de 10, la seconde vent 12/15 rafale 18/20.
Première matinée 2 H de nav et la seconde 3H30.[/i]

Travail en tant qu’équipière :
Virement de bord avec : appui des pieds, emmener l’écoute avec soi, virement dos au mât.


Dessalage : difficulté pour remettre le bateau à plat du fait du courant qui freinait le ressalage, il a fallu le faire à deux, mais remontée à bord très facile, je me suis aidée instinctivement de la poignée de trapèze.


Le spi : envoi de spi sans barber avec accastillage ancien, l’installation du tangon est encore un peu lente et imprécise. Avec la force du vent, on sent beaucoup de tension dans les écoutes et il m’a fallu border l’écoute de spi à deux mains. Et cerise sur le gâteau, j’ai fait du spi trap.. La classe !!! HA HA.


Manipulation de la dérive et manipulation du bailer.

Trapèze : montée au trapèze, pieds serrés ou pieds écarté selon force duvent . Allongée, étendue, ou, en fonction du vent, genoux pliés ; j’ai fait beaucoup de trapèze, et ai pu border/reborder le foc depuis le trap. Rencontre avec un petit banc de sable qui m’a projeté en avant, hop on se récupère vite. Une autre fois j’ai été projetée en arrière (une vague ?), suis passée derrière Nico, j’ai récupéré très vite par une impulsion avec les pieds, enfin …je crois….. et suis revenue à ma place et dans le bateau et même pas eu peur.



Mise à la cap : Virement de bord sans toucher au foc qui se retrouve à contre. En même temps, le barreur choque la gv en grand et pousse la barre sous le vent, on s’arrête.


Difficulté pendant la nav :
Ecoute de foc coincée entre le mât et l’étambrai, défaire l’écoute pour la reprendre et la réinstaller.
Spi en coquetier : pas simple je ne voyais rien, nous avons choqué, bordé, jouer sur les écoutes puis Nico a joué sur la drissepour descendre et renvoyer le spi.

Travail à la barre
Barrer avec les penons. Ecoulement laminaire, penons se metten à l'horizontal.
Interaction barre/équilibre/vitese : gv et foc au taquet, travail de la barre abattre, loffer. Au près je loffe, le bateau ralentit, se remet à plat, et les voiles fasseyent ;
j’abat, le bateau accélère, les voiles se gonflent le bateau gîte.



Changement de bord : appui des pieds, stick dans le dos, s’asseoir et changer les mains.


Empannage : j’ai réalisé la rapidité avec laquelle la bôme revient lors d’un empannage, je me la suis prise sur la tête.


A TERRE : Réglage du mât du 470 d’Olivier
Réglage de la cadène avec : mesure de la tension sur le hauban ( avec le tensiomètre) et mesure de la quête.
Règlage 24 de tension- 6,75 de quête-point de repère au niveau du mât.
Contrôler la tension de chute de foc : Jouer sur le barber, angle de tire du foc trop ouvert ou trop fermé pas bon, doit se situer 5 cm à l’intérieur de la barre de flèche.
Tirer sur l’étai facilite le travail sur la drisse de foc.
Symétrie des barres de flèches en superposant les haubans.


Bilan
Super nav avec Nico, vraiment top, c’était génial.
En tant qu’équipière, je me sens beaucoup plus à l’aise sauf au bout de 3H30 de nav où je perds mes appuis lors des virements, et peut oublier le foc à contre Grrrrr .



En tant que barreuse, j’ai encore beaucoup d’appréhension surtout par vent un peu fort, et que le bateau gîte, toujours la crainte de dessaler. « Mais choque ta Gv et le bateau ralentira et donc tendra à se mettre à plat… » ou bien change de direction, cela aura une incidence sur l'équilibre du bateau ( je me fais maintenant mes consignes HA HA ).


Je me rends compte que j’ai bien progressé et que les conseils, les debriefs, les nav à Ablon portent leur fruit. Faut dire j’ai 2 coachs qui sont …. tout simplement ….exceptionnels : Manu et Nico. Waoo, vous envoyez grave !!!! ha ha .
Encore beaucoup de choses à apprendre. [/i][/i][/i][/i][/i][/i]

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1930
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Nicolas » 25 juin 2020, 08:38

Oups, voilà le bon lien

Avatar de l’utilisateur
pierreM
Navigateur sans sextant
Messages : 255
Inscription : 04 août 2016, 16:30
Localisation : Meaux (77100)

Re: La flotte Ablonaise.

Message par pierreM » 25 juin 2020, 12:58

beau compte-rendu.

naviguer en mer c'est incomparable... tirer de longs bords avec un vent constant ça permet aussi d'en apprendre énormément aussi bien comme équipier que comme barreur.

belle vidéo !

Avatar de l’utilisateur
Egareg
Albatros en esquif
Messages : 1589
Inscription : 24 oct. 2008, 09:52
Localisation : Démouville (14) - Nav' autour de Caen et en Bretagne
Contact :

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Egareg » 25 juin 2020, 14:47

Nicolas a écrit :
25 juin 2020, 08:38
Oups, voilà le bon lien
C'est rigolo de voir son bateau naviguer, mais sans se voir dessus. ;) :xc

Quand est-ce qu'on remet ça ?
Pour ceux qui veulent, c'est possible ce week-end en créneaux de l'après-midi : de 14h10 à 18h20 le samedi et de 15h15 à 19h15 le dimanche. :xc

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1930
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Nicolas » 25 juin 2020, 19:04

La version longue, avec le bateau de Sophil27

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1930
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Nicolas » 27 juin 2020, 19:36

Hop, le club vient de s'équiper d'un nouveau bateau club, 470 Nautivela 2009, prêt à régater.

Tout ça pour dire qu'il n'est pas encore attribué et que si vous voulez naviguer sur du matos 470 de champion, une seule adresse : Ablon !

Par ailleurs, on va mettre en vente la remorque double/triple qui va avec... voir du coté des petites annonces.
Pièces jointes
20200627_173042.jpg
20200627_173042.jpg (167.37 Kio) Consulté 776 fois

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
Albatros en esquif
Messages : 1930
Inscription : 23 oct. 2008, 21:09

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Nicolas » 01 juil. 2020, 10:03

C'est le moment de s'entrainer à dessaler/ressaler : théorie, pratique, astuces...
[youtube]s8WJtHcvZhA&t[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=s8WJtHcvZhA&t=5s

Avatar de l’utilisateur
CouleApic
Capitaine expérimenté
Messages : 435
Inscription : 04 juil. 2013, 15:53
Localisation : Paris
Contact :

Re: La flotte Ablonaise.

Message par CouleApic » 02 juil. 2020, 23:20

Avé tous,

Retour au club, vent secteur sud –ouest, 10-18kts, distance de sécurité dans les transports 1m et port du masque obligatoire.
C’est la reprise avec Vince, sur le NautiVela club.
Deuxième navigation ensemble en plus de 5 ans, Il va falloir se synchroniser les conditions étant nettement au dessus des prévisions, tant mieux.

Navigation sport au pré, c’est full trapèze.
Il faut calmer la bête, éviter le naufrage, après 30 minutes les sensations reviennent, les déplacements se font dans le bon tempo. Le nez pointant les cieux, le plus tendu possible je me relâche et respire.

Au Portant, surf et pépin puissant, les écoutes attaquent mes doigts mouillés et déchirent une peau rendue lisse comme un cul de bébé par trois mois de confinement, mais quel régal.

N’y a t-il que dans la douleur que l’on éprouve ce sentiment particulier ?

- Ta gueule, ai-je envie de répondre, tu es en retard sur l’empannage et te voilà coincé par le hale –bas, saucissonné comme un rôti. L’oreille gauche en feu je me rassemble.

Si le retour au ponton est un véritable cauchemar, trop souvent en retard sur l’équilibre du NautiV, le plaisir d’être sur l’eau avec mon barreur du jour m’ôte un doute.

N’y a t-il que dans la douleur que l’on éprouve ce sentiment particulier ?
Je réponds non, il y a aussi le saucisson.

Avatar de l’utilisateur
Oliv44
Navigateur sans sextant
Messages : 241
Inscription : 27 déc. 2016, 22:11
Localisation : Nantes

Re: La flotte Ablonaise.

Message par Oliv44 » 03 juil. 2020, 07:48

:lol: :ol

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/