Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Avatar de l’utilisateur
gaston
Poulpe géant des abysses
Messages : 5452
Inscription : 19 mai 2015, 20:58
Localisation : Saint Nazaire (Loire Atlantique)

Re: Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Message par gaston » 13 avr. 2020, 13:42

Ah Ouais.... spécial comme systéme.... ça doit faire des entrées d'eau pas terribles.... à moins qu'il y ait encore un systéme usine à gaz avec parcours étancheisé...


"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat

Avatar de l’utilisateur
Philippe Blanchard
Loup de bord de mer
Messages : 729
Inscription : 20 déc. 2012, 10:11
Localisation : Strasbourg, Bas-Rhin

Re: Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Message par Philippe Blanchard » 13 avr. 2020, 14:31

J'ai eu ça sur deux de mes Parker.

Sur le premier, le 3715 de 1970, l'écoute rentrait dans le caisson à l'arrière avec une poulie, comme on le voit sur la photo, et en ressortait sur le flanc intérieur, devant la barre d'écoute, après avoir circulé dans une goulotte étanche et pris l'angle à l'aide d'une sorte de colonne en plastique noir qui faisait office de poulie.
Avantage : le barreur ne s'asseyait jamais sur l'écoute, ou ne la gênait pas avec ses mollets.
Inconvénients : la colonne rendait le circuit très dur pour les petits bras de l'équipier (moi, à l'époque) Et la perspective était d'user cette colonne jusqu'à ce que ce soit parfaitement inutilisable.
Entrées d'eau : nulles.

Sur le second, le 4815 de 1973, même début de circuit, mais retour sur le dessus du caisson au niveau de l'équipier, avec une poulie verticale et une autre horizontale.
Avantage : pas de gêne de la part du barreur. Pas de difficulté pour l'équipier.
Inconvénient : je ne me souviens pas qu'il y en ait eu. Sauf peut-être que l'effort pour amener le tangon au vent et coincer le bras de spi n'était pas naturel.
Entrées d'eau : nulles.
"On peut tout demander à la jeunesse" (Michel Hidalgo)
5o5 FRA 8484
J'ai un taud de dessous de 490, disponible, état neuf.

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3258
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Message par LASEROLOGUE » 13 avr. 2020, 14:32

C'était un gimmick sur les parker des ces années là :
A mon club de Coutainville, entre 72 et 77 , le champion local c'était Loïs Turquem (né Tru-Ong, un nomand vietnamien, pourquoi pas)et il avait racheté le bateau de Sadoc (un 505 parker orange à barrot bois, baptisé GIBBIES Gibbie pour Sadoc ...ô astuce) qu'il avait rebaptisé Ké LONG avec un splendide dragon asiatique en vénilia sur l'étrave...Ce Ké long , avec son puits dedérive en bois avait déjà des renforts en Grafil by Courtaulds (les premières fibres de carbone) qui lui donnaient une réputation d'invincibilité et les écoutes de spi passaient dans les caissons (il y avait un long tube en plastique pour l'étanchéité ) et débouchaient dans une sorte de niche sous la barre d'écoute qui abritait les poulies de renvoi.
Très bien pour éviter de piéger le trapéziste, mais certainement galère si l'écoute filait par le bout et bonjour le soucipour la sortir et la rincer à l'eau douce...utilisation obligatoire d'une garcette comme passeresse.

Acette époque on croyait encore très fort aux principes de Manfred Curry et de sa Yole Aero (rien qui dépasse, pas de résistances parasites, kif kif uun avion de record) , l'équipier était prié ne pas mettre sa tête dans le sacrosaint couloir de foc et toutes les yôles OK avaient les circuits de cordage sous le pont (j'ai fauché la gouttière à craies en alu d'une classe du lycée charlemagne pour faire des plattines à taquet sur mon ancienne yôle OK (la F3, millésime 1958) ....tout çà a disparu , comme le fart Graphit, c'est le Laser monotype quinous a réappris que pour gagner une régate, il faut faire du rappel , prendre des bons départs et bien jouer les sautes de vent...

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3258
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Message par LASEROLOGUE » 13 avr. 2020, 14:44

Ce qui est intéresssant sur ce bateau c'est qu'il n'est pas trop usine à gaz: Dans le bouquin des Pajot, il est expliqué que Larry Marks était un fervent partisan de la simplicité et que lors d'un précédent mondial il avait supprimé la barre d'écoute pour revenir à la tire arrière (façon laser) élagué au maximum les barber haulers et les divers spaghettis et s'était concentré sur l'essentiel : bonnes voiles bonne coque, gros entraînement avec son équipier ...etc

Avatar de l’utilisateur
frednautic
Albatros en esquif
Messages : 2091
Inscription : 25 août 2016, 15:33
Localisation : agen

Re: Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Message par frednautic » 14 avr. 2020, 13:27

il est canon ! j'aurais pas eu la moto j'aurais peut etre tenté …
Cinquo à sanguinet attend équipier(E) ...

perigord
Capitaine expérimenté
Messages : 427
Inscription : 07 juil. 2016, 06:01
Localisation : bergerac dordogne

Re: Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Message par perigord » 14 avr. 2020, 20:45

Est ce que tous les Parker ont les sangles fixées au fond de la coque ? d'autres chantiers font ils de même ?

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Amiral Barat
Messages : 12489
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: Pour les collectionneurs de cinquos historiques

Message par olivier81 » 14 avr. 2020, 21:02

perigord a écrit :
14 avr. 2020, 20:45
Est ce que tous les Parker ont les sangles fixées au fond de la coque ? d'autres chantiers font ils de même ?
et non pas tous;chez Parker comme d'autres à l'époque tout était possible à la demande du client,c'était du sur mesure comme un costume ;) ;)
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/