M’enregistrer

Repères bricolage et vocabulaire voile pour débutants

Remises en états ou optimisations complètes
Légende du Forum
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4419
Inscription: Mar 19 Mai 2015, 18:58
Ville et département: Mourenx Pyrénées Atalntiques

Repères bricolage et vocabulaire voile pour débutants

Messagepar gaston » Lun 5 Juin 2017, 15:25

J'ouvre ce sujet pour y regrouper quelques infos techniques de base et les terme de vocabulaire voile sur lesquels buttent souvent les bricoleurs débuttants qui se lancent dans la restauration...
Table des matiéres
Premier théme p1: Résine fibre gelcoat, c'est quoi ça?
Deuxiéme théme p1: vocabulaire voile et réglage de base illustrés

Troisiéme théme : p1 en bas et 2 en entier... remerciements (c'est gentil) et p3 discutions hors sujet (c'est ma faute ... j'avais qu'à pas commencer) :lol:
Quatriéme théme p 4 : Peindre ou repeindre un bateau...
Cinqiéme théme p 4: Réparation coque polyester
Sixiéme théme p 5: Piéces bois pourries à changer : remplacer par quoi ?


ça évitera de se répéter milles fois un peu partout...

Un Péalable important : Bateau occase tout petit prix = souvent gros soucis et gros frais pour restaurer... résultat souvent décevant ...

Papi m'a donné son vieux 470 qui trainait au fond du jardin depuis 30ans... waou super ! :lol .... ben super, c'est pas si sûr que ça... :roll:

Sur un bateau d'occase à tout petit prix, avant d'investir pour acheter des poulies, du bois pour refaire des listons de la résine pour faire des réparations, il serait bon de faire quelques test et vérification pour éprouver la structure du bateau qui semble quand même bien abimé... (vérification avant achat, c'est encore mieux :mrgreen: )

Donc : Un bon nettoyage... puis vérifier l'état du bestiau... Photo au flash intérieur du caissons avant, intérieur des caissons latéraux au flash pour voir l'état des renforts internes, des omegas... bien regarder la qualité des liaison entre les caissons et le fond de coque (fissures ? Décollement?)... base du puits de dérive... point de fixation des haubans (câbles qui tiennent le mat debout) ... solidité de la platine inox à l'avant là ou on accroche le foc (ça bouge ou pas quand tu y touche).... bref, les endroits qui s'usent facilement... Photo aussi du mat, de la bôme de la dérive et du safran...

Faire une test d'étancheité en mettant un peu d'eau savonneuse dans les caissons, puis en refermant les trappes et en soufflant avec la bouche et un tuyau d'arrosage passé par les bouchons de nable (petit trou à l'arriére pour vider les caissons aprés navigation)... on voit aussitôt s'il y a des bulles qui sortent à la liaison caisson et fond de coque... si oui, c'est pas bon... si rien, c'est ok....

Faire aussi un test de résistance des caissons en appuyant fort à la main là où s'assoient barreur et équipier... si c'est rigide ok... si c'est un peu mou ça passe... mais si c'est trés mou et qu'on entends de petits craquements, c'est que la coque est trés fatiguée, avec des omégas brisés... ça demandera des réparations internes compliquées et couteuses...

Le risque classique c'est de se lancer dans le réparation pour s’apercevoir après investissement que le bateau est pourri et qu'il ne tiendra pas le coup sur l'eau aprés quelques sorti par bon vent... un bateau pas cher mais avec beaucoup de réparation, ça peut finir par couter beaucoup d'argent pour un résultat pas top...

Une fois faites ces vérifications on peut passer à la suite... achat, puis hop RESTAURATION... et on attaque les questions techniques basiques...

donc, je commence ici avec le théme :

Bricoler restaurer une coque... vocabulaire et technique de base

Résine, fibre, gelcoat, mastics... quoi c'est t'y qu'c'est qu'ça.????

Ben avant d'expliquer, c'est bien de voir comment sont fabriqué les coques de bateau... histoire de connaitre un peu sur quoi on navigue...

Donc un moule
on enduit le moule de produit de démoulage (pour la fin du travail)
puis pose de gelcoat dans tout le moule (pour l'étanchéité finale)
Puis pose de plusieurs couches de fibre de verre ou de carbone... (pour la rigidité)
Puis injection sous vide de la résine avec produit durcisseur (catalyseur) pour faire le processus de "saisi", durcissement, rigidification de la fibre et du gelcoat qui se solidarisent, comme soudé ensemble.
puis séchage, temps de saisie...
Puis démoulage... et hop tu as une coque :lol ..... voir vidéo ci dessous... bien pour savoir de quoi on parle...



Une fois que tu as vu comment c'est fait on peut expliquer un peu plus pour ce qui concerne les réparations

[b]Donc la résine et la fibre [/b]:
Résine : c'est le liquide injecté qui peut être différent selon les produit en fibre employé... "fibre polyester" comme pour nos coques, c'est résine "polyester".... "Fibre carbone" comme sur les bateaux récents de compèt, c'est résine "époxy"... Mélangé avec un durcisseur (catalyseur), il imprègne la fibre et ça devient solide et rigide par processus chimique (polymérisation)...

Pour le polyester il y a plusieurs type de structure de fibre... en général on utilise du "mat de verre" ou du "tissu de verre" (Rowing en anglais)... plus ou moins épais ou tressés large ou fin... ça se mesure en gramme, 125gr, 250gr, 300gr....

voir ci dessous pour les différents types courants :

p3 mat et tissu de verre.jpg
p3 mat et tissu de verre.jpg (143.33 Kio) Vu 1560 fois


Pour réparer solide et épais, on utilise plutôt du "mat de verre"... deux ou trois couches en croissant le tissu... et on imprègne chaque couche en imbibant de résine mélangée au durcisseur-catalyseur (dosage et temps de prise écrit sur la boite, différent selon que c'est polyester ou époxy) avec un pinceau bas de gamme (il sera foutu aprés et bon à jeter) en tapotant partout pour empêcher l'incrustation de bulle d'air.... (Il existe des rouleaux ébulleurs pour les grandes surfaces...)

Pour les réparations fines ou dans les angles ouverts ou fermés, le tissu de verre (Rowing) est plus facile à poser proprement....

Pour refaire une surface importante, on alterne : une couche de "mat de verre", une couche de "tissu", une couche de "mat"...

On appelle cette manœuvre la stratification... ou re stratification... quand on dit sur le forum il faut "stratifier", c'est de ça qu'on parle... :mrgreen:

Aprés stratification, il faut poncer pour unifier la surface proprement... et on comble les petits défauts avec du mastic de finition (voir ci dessous)... puis on ponce à nouveau et on recouvre ensuite soit de "gelcoat de finition" (voir ci dessous) , soit de "laque de finition" si on prévoit de peindre...

Le gelcoat :
C'est un liquide blanc (ou coloré) assez épais qui est posé sur les coques pour faire l'étanchéité, la fibre de verre n'étant pas étanche.... Mélangé avec un durcisseur, il devient solide au bout d'un temps de "séchage" (polymérisation) aprés la pose...
Il y a plusieurs types de gelcoat... celui pour la "fabrication" de la coque (comme dans la vidéo) et celui pour la réparation qu'on appelle gelcoat de "réparation" ou de "finition"...

Important à savoir :
- le gelcoat de fabrication ne durci que s'il est posé sous vide à l'abri de l'air... donc pas bon pour nos réparations qui se font à l'air libre...
- le gelcoat de réparation ou de finition lui peut être posé à l'air libre... (c'est du gelcoat de fabrication auquel on a incorporé de la paraffine qui en remontant en surface fait l'isolation et permet le séchage).... ça se pose au pinceau propre en faisant gaffe au pinceau neuf qui laisse trainer des poils... en général la surface n'est pas aussi lisse que le gelcoat de fabrication posé sous vide dans un moule... il faut donc poncer légèrement pour arriver à une surface à peu prés correcte...(jamais à la finition parfaite comme dans un moule)

Régles importantes à connaitre pour nos réparations ou bricolage:
- Ne jamais poser de fibre pour réparation sur du gelcoat ou de la peinture... ça ne tiendra pas dans le temps... Pour réparer et re stratifier, il faut poncer l'ancienne surface jusqu'à la fibre ancienne mise à nue... et on stratifie sur cette surface... fibre neuve sur fibre ancienne nue...
- Une fois stratifié réparé, il faut étancheiser... et c'est là qu'on utilise le "gelcoat de finition ou réparation"... mais c'est bien pour les petites réparations de surface raisonnable...
- si on est conduit à poncer toute une coque jusqu'à la fibre nue, la pose de gelcoat par nos moyens amateurs est impossible à faire proprement... donc je conseil de passer à la peinture en deux étapes... pose d'une couche d'apprêt pour assurer l'étancheité... puis pose d'une couche (ou deux ) de laque de finition... Les produit de carrosserie camion ou auto sont adaptées (et chers) pour ce bricolage... ce sont des produit bicomposant, c'est à dire, avec matiére de base mélangée à un durcisseur-catalyseur... ça se pose au pistolet (avec rajout de diluant pour la faciliter la projection)... trés difficile au rouleau... perso j'ai renoncé...

concernant la compatibilité des produits utilisés :
Régle centrale : on ne pose jamais de produit bicomposant (matiére + durcisseur) sur une surface recouverte de produit monocomposant (comme la peinture basique sans catalyseur)... ça fera des cloques au final et une peinture à refaire...

bicomposant sur bicomposant = ok
Monocomposant sur bicomposant = ok
Bicomposant sur monocomposant = caca, foutu, pas bond :mrgreen:

Noter ici que le gelcoat est un produit bicomposant, et peut donc être recouvert de laque bicomposante...

dernier point : sur de la fibre polyester on pose en général plutôt des produits polyester... sur de la fibre carbone, on pose plutôt du tissu fibre carbone avec de la résine epoxy...

[b]les mastics[/b]
On utilise deux types de mastic qui sont des produits bicomposant, puisqu'il y a un durcisseur (catalyseur) ajouté:

"mastic renforcé de fibre de verre" communément appelé "Choucroute" pour combler des trous, remplir des fissures,etc... ne tient proprement que s'il est posé sur une surface bien nettoyée... et sur la fibre mise à nue... Mastic sur gelcoat ou peinture, ça se décollera... Important à savoir, le mastic renforcé de fibre de verre ne séche complétement que s'il est à l'abri de l'air... il faut donc soit poser une couche de stratifié par dessus, soit poser une couche de gelcoat pour isoler...
"Mastic de finition" plutôt posé en couche fine pour combler des creux de surface aprés ponçage, ou des petits choc... peut être repeint ou re gelcoaté directement...

NB: Ni le "mastic renforcé de fibre", ni le "mastic de finition" n'assure la solidité d'une structure à eux seuls... s'il y a tirage dessus à un endroit, ça finira par se décoller ou se fissurer... Pour que ce soit solide il faut poser une ou deux couches de stratifié par dessus...le rigidité et la solidité c'est le stratifié qui assure ça...

Noter ici que ces produits sont prévu pour le travail sur fibre polyester... pour le carbone il esxiste des produits adapés à ce matériaux à base d'époxy... (vernis époxy, résine epoxy).....

voili voilà... pour les réponses à tes questions... et un peu plus .... :lol

toujours sans corijé lé fôtes... :roll:
Dernière édition par gaston le Mar 14 Nov 2017, 15:15, édité 26 fois au total.
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat Liste de mes bateaux :
  • D-one «Joia» (2010) - chantier : Dévoti
  • 5O5 «Dr Feel Goog» (1988) - chantier : Kyrwood
  • Jouët 17 Foxtrot «Stella Maris» (1979)
Liste de mes clubs/plans d'eau :
Partager sur : Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google+ Haut

Loup de mer mystérieux
Avatar de l’utilisateur
Messages: 943
Inscription: Sam 15 Oct 2016, 19:28
Ville et département: Nantes - 44

Re: Repéres pour bricoleur débutant

Messagepar Baaat » Lun 5 Juin 2017, 16:31

Merci Gaston !
Liste de mes bateaux :
  • 470 «Cacahuète» (1976) - chantier : Morin
Liste de mes clubs/plans d'eau :

Capitaine au long cours
Avatar de l’utilisateur
Messages: 702
Inscription: Mer 10 Juin 2009, 07:03
Ville et département: région St Malo 48°35'56''N 1°53'45''W

Re: Repéres pour bricoleur débutant

Messagepar wontola » Lun 5 Juin 2017, 16:44

ça c'est clair ,net et précis .Mon expérience ,la peinture bi composant International se pose bien au pinceau. C'est cher ,mais ça donne un bon résultat . Pareil pour le vernis ,voir le cinquo Belle de Mai .
Liste de mes bateaux : Liste de mes clubs/plans d'eau :

Caphornier intergalactique
Avatar de l’utilisateur
Messages: 10995
Inscription: Sam 26 Juin 2010, 17:32
Ville et département: réalmont 81

Re: Repéres pour bricoleur débutant

Messagepar olivier81 » Lun 5 Juin 2017, 17:27

comme je le dis depuis un bon moment,quand vous réparez une coque polyester,faites avec de la résine polyester;utiliser de l'époxy créé à la base pour la fibre de carbone ne sert à rien sauf créer des points forts et des points faibles,mais en prime,elle est plus chère ;) ;)
autre soucis avec l'époxy,la compatibilité avec le mat de verre que l'on trouve couramment;l'ensimage(liant tenant les fbres en tissus)ne se dissout pas avec la résine époxy,donc ne pénètre pas,sauf à commander sur le net du mat compatible époxy ;) ;)

une résine dont gaston n'à pas parlé;la résine vinylester (derakane et autres) récemment employée pour la construction des albatros,mais déjà connue et employée dans les années 70 (voir le sujet du YA-ZA 5339)est compatible aussi bien avec des tissus polyester,mais aussi la fibre de carbone;seule contrainte,il faut la passer au four pour qu'elle se solidifie,environ 48 heures à 70/80° :shock: :shock:

attention aussi à respecter les conditions d'utilisation de tout ces produits,de la résine en passant par des colles,mastics,gelcoat et peintures,etc;ne travaillez pas en plein soleil,sur une surface humide où un jours de pluie voire pire,un crachin breton ;) ;)
l'hiver,travaillez à l'abri,surtout du gel ;) ;)
et quelque soit la saison,stockez vos produits dans une pièce tempérée ;) ;)

petite astuce aussi bien pour protéger le sol de votre garage où local;mais aussi pour faire des gabarits;allez faire un tour au supermarché genre lidl,aldi et récupérez des cartons intercalaires des palettes d'eau,ils vous en donneront sans soucis ;) ;)
autre astuce;les lames de scie à métaux cassées où mortes,ne les jetez pas,terriblement efficace pour mélanger le mastic,la choucroute où les petites quantités de résine ;) ;)
mon père les transformait en lames aussi tranchantes qu'un cutter :mrgreen: :mrgreen:
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!! Liste de mes bateaux :
  • Laser «black» (1978)
  • 5O5 «yaka faukon» (1978) - chantier : parker
  • Yole OK (1974) - chantier : barat
  • 5O5 «ya-za» (1974) - chantier : barat
  • Caravelle «la perle noire» (1966) - chantier : Stephan
  • Laser «white»
Liste de mes clubs/plans d'eau :

Légende du Forum
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4419
Inscription: Mar 19 Mai 2015, 18:58
Ville et département: Mourenx Pyrénées Atalntiques

Re: Stratification Résine, et fibres repères pour débutants

Messagepar gaston » Jeu 22 Juin 2017, 22:08

Pour Ricou... et tout les autres qui viendront... ;)

Deuxiéme théme
Vocabulaire voile légére... et réglages de base.... pour savoir de quoi qu'on cause....

Drisse, cargue, bout, poulie à émérillon, à ergot, poulie violon, taquet, pontet, ridoir, passe pont, hâle bas, cunningham, bordure, chute, guidant???? .... c'est quoi ces trucs ?!? :o ...

D'abord les voiles.... Guidant, chute et bordure.... draille de foc....
vocabulaire voile.gif
vocabulaire voile.gif (18.94 Kio) Vu 1444 fois

Noter ici qu'a côté de la draille existe un cable accroché à la proue pour maintenir la mât droit lorsque le bateau est débarrassé du foc et installé sur le parking du club... sert aussi à maintenir la mât en place en cas de rupture de la draille... c'est l'étais....

Les penons = petit bout de laine ou autre matiére légére qui indique le sens du vent dans les voiles
Les penons sur  420.gif
Les penons sur 420.gif (22.99 Kio) Vu 1444 fois


Les cordages : drisse, écoute, bout....
Drisse = le bout de cordage fin (3mm) qui sert à hisser la Grand voile, le foc ou le spi...
Ecoute = bout de cordage plus gros pour être bien tenu en main (entre 5 et 10mm selon la taille des mains et la force de la voile)... sert à régler la voile dans sa prise au vent... plus ou moins ouvert ou fermé... Il y a écoute de foc, de grand voile et de spi... l'écoute de grand voile passe par un Palan fait de poulies accrochées sous le bôme et sur le puits de dérive ou la fausse quille...
Palan GV classique.gif
Palan GV classique.gif (18.09 Kio) Vu 1444 fois


Bout = tous les cordages plus ou moins fin qui servent à constituer un palan, ou à régler un tirage... Bout de réglage du hâle bas de bôme, bout de réglage du cunningham, bout de réglage de la balancine....
[b]en général ils aboutissent soit sur le puits de dérive, soit sur les caissons
[/b]
, toujours au plus prêt de celui qui devra régler en situation de nav... soit prés du barreur (Bout de réglage du hâle bas de bôme), soit prés de l'équipier.... (bout de réglage du "barber de foc" ou de la "tire de foc"...)

Un systéme avec renvoi centrale et majorité des réglages sur le puits de dérive... moins de poulies utilisée... pas de double renvoi, donc moins de bout aussi... moins facile d'accés lorsque le barreur est au rappel à fond
bout de réglage.jpg
bout de réglage.jpg (127.44 Kio) Vu 1444 fois
Dernière édition par gaston le Mer 18 Oct 2017, 13:12, édité 8 fois au total.
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat Liste de mes bateaux :
  • D-one «Joia» (2010) - chantier : Dévoti
  • 5O5 «Dr Feel Goog» (1988) - chantier : Kyrwood
  • Jouët 17 Foxtrot «Stella Maris» (1979)
Liste de mes clubs/plans d'eau :

Légende du Forum
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4419
Inscription: Mar 19 Mai 2015, 18:58
Ville et département: Mourenx Pyrénées Atalntiques

Re: Stratification Résine, et fibres repères pour débutants

Messagepar gaston » Jeu 22 Juin 2017, 22:10

Un systéme avec double réglage et systéme de double renvoi pour aboutir sur chaque caisson... beaucoup de poulie à rajouter... longueur de bout doublée et partout dans les pieds... mais réglages plus accessibles lorsque le barreur est au rappel à fond...
bout de réglage sur les caissons.jpg
bout de réglage sur les caissons.jpg (75.96 Kio) Vu 1444 fois


les réglages de bases indispensables... Réglages de bordure, cunningham, hâle bas de bôme....

Régles de base à connaitre pour régler les voiles : "gros vent = voiles plates = moins de puissance".... "petit vent = voile creuse = plus de puissance"....

ceci concerne l'allure au prés, lorsque on remonte dans le vent (ç'est à affiner, mais c'est la base) .... aux allures portantes, lorsque le vent est complétement arriére ou arriére, mais un peu de côté (grand largue), on creuse les voiles... pas de voiles plates... (voit schéma ci dessous pour les allures du bateau selon le vent.... )
rosedesvents.jpg
rosedesvents.jpg (76.38 Kio) Vu 1441 fois


Le cunningham : sert à augmenter ou réduire la tension du guindant de la Grand voile... on avance ou on recule le creux de la grand voile selon le vent fort ou petit... petit vent = cunnnigham relâché .... gros vent cunningham étarqué
2 Cunnigham 420.gif
2 Cunnigham 420.gif (18.45 Kio) Vu 1441 fois



Le hâle bas de bôme : sert à tirer sur la bôme vers la bas... ceci cintre le mât et la grand voile devient plate... le hâle bas empéche la bôme de remonter au virement de bord, ce qui rend le bateau ardent et instable... ce réglage est trés important surtout pour l'allure au prés, lorsque l'on remonte dans le vent.... Aux allures portantes (vent arriére et grand largue) on relâche la hâle bas, la bôme monte, le mât se redresse, la voile se creuse et on gagne en puissance....
Le meilleur systéme de palan avec poulie est la "palan en cascade"... deux ou trois cascades selon la surface de voile....
Hâle bas bôme  à 2 poulies.jpg
Hâle bas bôme à 2 poulies.jpg (81.38 Kio) Vu 1441 fois
Dernière édition par gaston le Mer 18 Oct 2017, 13:14, édité 2 fois au total.
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat Liste de mes bateaux :
  • D-one «Joia» (2010) - chantier : Dévoti
  • 5O5 «Dr Feel Goog» (1988) - chantier : Kyrwood
  • Jouët 17 Foxtrot «Stella Maris» (1979)
Liste de mes clubs/plans d'eau :

Légende du Forum
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4419
Inscription: Mar 19 Mai 2015, 18:58
Ville et département: Mourenx Pyrénées Atalntiques

Re: Stratification Résine, et fibres repères pour débutants

Messagepar gaston » Jeu 22 Juin 2017, 23:02

Le palan de bordure : sert à creuser ou aplatir la Grand voile en tirant ou relâchant la bordure
3 palan bordure GV.JPG
3 palan bordure GV.JPG (55.51 Kio) Vu 1441 fois


voilà pour les trois réglages de bases indispensables....

restera à voir les "barbers" de foc et de spi, le "cunningham de foc" et autres "réglages fins" qui servent à peaufiner le rendement du bateau selon les allures... mais c'est une autre histoire...

Le spi....et son vocabulaire
je rajoutes trois petits schéma pour le parcours d'écoute de spi qui est assez complexe... pour le hâle bas et la balancine de tangon qui vont avec....et pour la "drisse" et la "cargue"....

Parcours écoute de spi
parcours écoute spi.jpg
parcours écoute spi.jpg (95.26 Kio) Vu 1441 fois


Hâle bas de tangon : sert à empécher le tangon de remonter vers le haut en chandelle...
Balancine : sert à empécher le tangon de tomber vers la bas
420 Balancine et hâle bas tangon.gif
420 Balancine et hâle bas tangon.gif (23.04 Kio) Vu 1441 fois


NB: sur 420 et certain 470, on utilise un sandow pour la balancine.... sur 505, jet ou ponant, le spi étant plus gros, on remplace le sandow par une bout qui se prolonge jusqu'au puits de dérive afin d'être régler par le barreur....

Drisse et cargue de spi
La drisse sert à hisser le spi, et sur 470 l'affalage (rangement du spi) se fait à la main. L'équipier tire sur le spi à l'avant... le fait descendre et le range dans la "Baille à spi"
Sur les bateaux avec "avaleur" de spi (tube ou chaussette dans lequel rentre le spi), c'est un bout de cordage accroché au milieu du spi qui sert à tirer le spi à l'affalage pour le faire rentrer dans l'avaleur... on appele cela une "cargue de spi".... sur les dériveurs légers, la drisse et la cargue sont un seul bout en continu... En hissant, la drisse monte en tête de mât pendant que l'autre bout accroché au spi sort de l'avaleur... lors de l'affalage, on tire sur la cargue qui fait rentrer le spi dans l'avaleur, et l'autre bout du cordage descend du haut du mât....

plus simple à comprendre en schéma (fait à partir d'un plan de 470... mais y'a pas d'avaleur sur 470... j'avais pas d'autre plan dispo ;) )
drisse et carge spi.gif
drisse et carge spi.gif (22.91 Kio) Vu 1438 fois



voili voilà pour les premiers pas....

à suivre... quelques pieces d'accastillages importantes à connaitre.... poulie violon, à émérillon, cleemcleat, ridoirs, pontet, filoir, tourelle, et etc..... quand l'envie me prendra :mrgreen:
Dernière édition par gaston le Dim 2 Juil 2017, 09:49, édité 5 fois au total.
"Pingouins dans les champs, hiver méchant" : vieux proverbe Auvergnat Liste de mes bateaux :
  • D-one «Joia» (2010) - chantier : Dévoti
  • 5O5 «Dr Feel Goog» (1988) - chantier : Kyrwood
  • Jouët 17 Foxtrot «Stella Maris» (1979)
Liste de mes clubs/plans d'eau :

Loup de mer mystérieux
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1000
Inscription: Jeu 24 Mar 2011, 12:45
Ville et département: Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: Repères bricolage et vocabulaire voile pour débutants

Messagepar Fanch-c » Ven 23 Juin 2017, 07:31

Oup's....un souci : trop complexe comme explications !... il y a des débutant totalement novices parfois sur le forum.

J'ai pour habitude désormais de simplifier les explications et utiliser un minimum de mots.

Quand on me demande si naviguer est difficile je répond qu'il suffi d'observer et être logique, s'est pour cela que certain(e)s on le "sens marin".

A un débutant je parle du bateau comme une coque, un mat, des voiles et une barre pour diriger.... ça tout le monde peut comprendre sauf des équipiers embarqués qui ne parlent pas français (ça m'est arrivé).... essayez un jour de parler technique ne serait-ce qu'avec un anglais vous m'en direz des nouvelles !

Après je précise qu'à bord d'un bateau il faut en général une personne et demi pour le faire avancer..... donc quelqu'un à la barre pour diriger et surveiller et de temps à autre de l'aide. Cette aide est conditionnée aux évènements qui demandent parfois l'application du proverbe qui dit que l'on utilise "une main pour soi et l'autre pour le bateau...... et si le bateau en demande plus on ne garde que trois doigts pour soi"

La personne qui dirige le bateau ne pourra et ne voudra peut être pas tout faire mais comme elle ne peut pas quitter son poste elle aura besoin de demander au cul de jatte (la demi personne en plus pour l'aider) donc à son équipier de faire si possible rapidement quelque chose .... Donc l'action désigne de façon logique et précise ce qui est demandé..... S'est pour cette raison que tout a un nom préci dans un bateau.

On va ensuite parler de détails... en évitant pour le moment le superflu.

La coque :.... pas grand chose à dire pour le moment mais il y a

- bâbord & tribord .... avec pour se la péter un peu le mnémotechnique "ba-ci rouge et tri-co vert"
- la dérive et son puits.... on parlera plus tard de "centre anti dérive" vu qu'il y a toujours un débutant pour demander à quoi sert la dérive
- le safran et ses sous élément (pelle, barre, tète, aiguillots, stick....)


Le mat : .... il est là au milieu, il y a juste parfois le haubanage pour compliquer le truc
- le câble à l'avant ça s'appelle l'étai
- les câbles sur le coté s'est les haubans il sont parfois reliés à peu près au tiers de leur longueur au mat par une tige rigide pour assurer une meilleure tenue rectiligne du mat, se sont les barres de flèche; l'autre câble lateral qui monte moins haut dans le mat est appelé bas hauban


Les cordages : .... pas de corde à bord.... tradition et superstition oblige

- drisses qui servent à hisser (une voile, un tangon, un pavillon etc...) en câble métallique souple ou tout textile.... ou les deux
- écoutes qui servent à régler les voiles... sauf le spi où l'écoute prend le nom de bras
- aussières qui servent à amarrer ou tracter le bateau
- bout..... ficelle qui traine dans un coin et qui sert à un peu n'importe quoi
- "border" quand on tire et que l'on bloque ou noue le cordage désigné
- "choquer" pour relâcher et bloquer ou nouer le cordage désigné

Les voiles : ..... au début s'est simple mais rapidement ça se complique

- voile d'avant .... en général appelé foc
- grand voile..... celle à l'arrière du bateau :-)
- point d'amure ..... là où est tenue une voile le plus en avant du bateau
- point d'écoute ..... là où est tenue une voile le plus vers l'arrière du bateau
- point de drisse .... là s'est le plus haut sur la voile..... normalement on y trouve une têtière pour y frapper la drisse !

Mais à se stade on a déjà commencé a compliquer et utilisé le langage marin !!!


Donc on passe à un niveau supérieur en précisant pas mal d'autres trucs car l'équipier est normalement "mordu" si le skipper ne lui a pas fait peur....

Quand on en aura envie on pourra aborder le langage basique pour parler accastillage, peinture, outillage.... et détailler la coque, les voiles
Dernière édition par Fanch-c le Dim 25 Juin 2017, 06:53, édité 8 fois au total.
........................................................ tout baigne !

Loup de mer mystérieux
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1000
Inscription: Jeu 24 Mar 2011, 12:45
Ville et département: Sainte Annois ....à coté de la mer-petite (mor-bihan)

Re: Repères bricolage et vocabulaire voile pour débutants

Messagepar Fanch-c » Ven 23 Juin 2017, 07:38

Un petit plaisir en passant :

Quand sur le forum on ajoute un texte en réponse il y a pour publier ce dernier la case "Envoyer".... et j'adore ce mot !!! Sur un bateau il permet à lui tout seul de demander tout une série d'actions........ Donc quelque chose de simple pour beaucoup d'action parfois compliquées.

:P
........................................................ tout baigne !

Capitaine au long cours
Avatar de l’utilisateur
Messages: 694
Inscription: Dim 3 Jan 2016, 17:17
Ville et département: le Puiset-Doré 49

Re: Repères bricolage et vocabulaire voile pour débutants

Messagepar oliv 49 » Ven 23 Juin 2017, 22:56

Merci, les schémas me parlent bien et on a tout au même endroit ;et bien aussi pour le vocabulaire de débutant entre les drisses les bouts les écoutes :shock:
Liste de mes bateaux :
  • 470 «plouf470» (1972) - chantier : morin
Liste de mes clubs/plans d'eau :

Suivante

Retourner vers Chantiers



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité