Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Remises en états ou optimisations complètes
Samuel57
Moussaillon
Messages : 9
Inscription : 01 mars 2021, 21:53
Localisation : Metz

Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par Samuel57 » 02 mars 2021, 11:30

Bonjour à tous,

Avec ma fille de 15 ans, on se lance dans la rénovation de notre Cinquo Lanaverre N°2046 avec pont en bois. On est de Metz.
On veut essayer d'arriver au bout sans trop dépenser d'énergie et d'argent pour le sauver et renaviguer avec.

On doit refaire:
- le pont,
- le puits de dérive
- la ligne en bois qui rigidifie la coque dans le prolongement avant et arrière du puits de dérive
- le pied de mat
J'ai trouvé du contreplaqué marine 5mm 100% Okoumé, mais je ne trouve pas de bois exotique résistant à l'eau pour la base du puits de dérive et son prolongement.
J'ai pensé faire un lamellé collé avec mon contreplaqué et de la colle PU, mais j'ai vu en démontant le pont que les renforts en contreplaqué ont moins résisté à l'humidité que les lattes en massif (résineux apparemment). A votre avis, est-il raisonnable de tenter la rénovation de la base du puits avec des tasseaux en résineux ou en bois exotique (Ayou, samba..) à défaut d'autre bois.

Enfin, je pensais tout protéger avec de l'huile de lin, moins jolie que le vernis mais moins nocive. Avez-vous tenté l'expérience?

Merci
Pièces jointes
Cinquo 1 2046.JPG
Cinquo 1 2046.JPG (60.56 Kio) Consulté 3007 fois
Cinquo 2.JPG
Cinquo 2.JPG (134.66 Kio) Consulté 3007 fois

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Amiral Barat
Messages : 12655
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par olivier81 » 02 mars 2021, 19:44

Salut et bienviendu sur le forum, pense à te présenter dans l'équipage ;) ;)

si les couples de pont ont souffert il faut les changer et les refaire, pareil pour la cloison de caisson avant car souvent rongée par l'humidité en fond de coque ;) ;)
les couples tu peut les refaire en 5 mm; mais la cloison doit être en 3mm, et quand tu en sera au pont c'est aussi du 3 mm, à vérifier aussi pour les flancs de puits comme il y à des différences entre les divers constructeurs mais aussi les époques ;) ;)

pour les pièces en bois massif du puit il te faut trouver du sapelli où une autre variante d'acajou, du samba (bois blanc) il t'en faudra juste pour faire la baguette centrale pour la jonction des deux demi pont, et éventuellement pour le liston mais ça c'est à définir ;) ;)

arf, j'en ai pas trop parlé sur le forum mais je suis en projet de déménager en Bretagne et de lancer une activité pro dans le domaine, et un service pour refabriquer certaines pièces de bois à la demande, mais aussi des choses comme des demi ponts prédécoupés à ajuster sur les bateaux lors de la pose ;) ;)
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

perigord
Capitaine au long cours
Messages : 446
Inscription : 07 juil. 2016, 06:01
Localisation : bergerac dordogne

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par perigord » 02 mars 2021, 19:51

Bienvenue à toi sur le forum , fais nous quelques photos "gros plan " .

Samuel57
Moussaillon
Messages : 9
Inscription : 01 mars 2021, 21:53
Localisation : Metz

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par Samuel57 » 02 mars 2021, 21:46

Bonjour,

Merci pour les infos Olivier 57. C'est exactement les dégâts que j'ai. Je suis en train réparer ou refaire les omégas avec 2 épaisseurs de 5mm. Il étaient en 7/8mm. Je vais aussi faire plaquage sur la base de la cloison en 5 mm. Je vais faire le pont en 5 mm. Ce sera plus lourd, mais je cherche juste à prolonger la vie de mon bateau (Le CP 3mm 100% okoumé est introuvable à Metz).
Si tu me dis que l'ayou (samba) tiens le coup, j'ai vu des tasseau en grande surface de bricolage pour la base du puits de dérive.

J'ai vu que tu étais du Tarn, la première fois que j'ai fait de la voile, c'était de l'Optimist à la Roucarié quand j'étais en CM2.

Samuel57
Moussaillon
Messages : 9
Inscription : 01 mars 2021, 21:53
Localisation : Metz

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par Samuel57 » 02 mars 2021, 21:51

Pour les ponts, le mien est en 3 parties, une centrale de 80 cm et 2 ailes en triangle. ça va me facilite la vie.

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Amiral Barat
Messages : 12655
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par olivier81 » 02 mars 2021, 23:33

le samba je l'utilise car bien plus léger, mais permet d'alterner bois blanc et bois rouge ce qui se faisait beaucoup; attention c'est pas un bois robuste comme le sapelli, à utiliser juste pour la baguette centrale du pont où quand on fait un liston en 2 épaisseurs comme j'ai fait sur YA-ZA ;) ;)

pour les couples tu aurais pu trouver soit directement du 10 mm voire dans certains leroi merlin du ctbx où marine de 8 mm; par contre le pont ça se pose très bien avec du 3 mm (c'est juste une histoire de méthode), mais le faire en 5 mm c'est surtout (même si ça parait pas) il va se prendre au moins 5 kg sur l'avant ce qui va pénaliser le bateau en performances, bref du poids très mal placé :roll: :roll:
c'est sur que le 3mm acajou il n'y à qu'un endroit où en avoir vu que bois de guyenne n'existe plus; c'est pour ça qu'au travers de mes projets pro je vais proposer de faire ce genre de choses (si tout va bien j'en ai à faire pour 3 cinquo, un lanaverre et 2 Parker) ;) ;)

pour faire un pont de cinquo, ça peut se faire avec une seule plaque (250 X 153) mais tu à obligatoirement le fil du bois qui n'est pas dans le même sens; quand j'avais restauré le Parker j'avais pris 2 plaques ce qui à permis d'avoir les 2 demi ponts dans le même sens comme il se faisait d'origine, je pensais revendre les deux demi ponts de reste mais YA-ZA est arrivé juste à temps :mrgreen: :mrgreen:

le principal problème dans la restauration de dériveurs surtout comme les cinquo anciens, où autres avec beaucoup de pièces bois c'est de trouver le bois qui va bien; sauf à part quelques essences comme le samba, on trouve pas le reste dans les magasins de bricolage et encore moins dans ta région où la mienne encore actuellement :roll: :roll:
refaire un cinquo, c'est pas une petite opération, le refaire avec les bons bois coûte à peine plus cher avec les bons bois et contreplaqués qu'avec ce qui tombe sous la main; mais ça fait aussi toute la différence en cas de revente ;) ;)
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

Samuel57
Moussaillon
Messages : 9
Inscription : 01 mars 2021, 21:53
Localisation : Metz

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par Samuel57 » 03 mars 2021, 00:12

J'ai déjà acheté 2 plaques entières (250 X 122) en 5mm Nautique chez Ler... M......
Ce ne sera pas une rénovation régate, je n'ai jamais eu le spi et je navigue en général seul, je n'ai quasiment pas de réglage et je ne sais pas régler. J'aime bien naviguer simplement.

Pour le Samba, je ne pourrai pas faire la base du puits de dérive avec. J'avais une autre idée, c'était de retailler une lambourde de terrasse, mais c'est difficile à tailler proprement et encore plus difficile à courber pour suivre la forme de la coque.

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Amiral Barat
Messages : 12655
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par olivier81 » 03 mars 2021, 08:55

aie aie aie; j'avais acheté de leur fameux nautique en 3 mm au leroi merlin d'Agen pour faire des boites à montre; mon père était encore là et quand il à vu ça il sautait partout, c'est juste une appellation commerciale de chez eux mais ça ne remplacerais pas un CTBX qui comme le marine doit être certifié avec un tampon sur la plaque un peut comme la traçabilité actuellement pour la nourriture dont la viande ;) ;)

question prix; comme j'avais acheté 2 plaques mais en 250 X 153 car après essai avec de l'isorel (je savais que le 250 X 122 était trop short, juste pour m'exercer à ponter), j'en ai eu pour 220 euros de contreplaqué marine acajou pour faire 2 bateaux, donc un pont complet (avec la baguette de samba) m'avait coûté 120 euros + colle et verni ;) ;)
au passage oublie ton idée de passer de l'huile de lin plutôt que du verni sinon tu y passera tous les mois; et surtout avant de poser le pont y passer au moins 3 couches sur la face intérieure afin que le contreplaqué ne se prenne pas l'humidité ne serait ce par la condensation dans le caisson, un gars du forum 5o5 s'était fait avoir alors que le pont (acajou) avait été posé par un chantier :roll: :roll:
pour le vernis tu peut regarder en magasin de bricolage mais surtout il en faut avec solvants; les produits comme les peintures et vernis à l'eau c'est même pas bon dans une salle de bains et ne protègera pas surtout sur un bateau :roll: :roll:
bref sinon par internet du verni le tonkinois où épiphane, des vrais vernis marine mais c'est 40 euros le litre ;) ;)

pour les bois de ton puit, le samba est trop tendre et n'aura pas la résistance voulue pour ça; et les bois de terrasse trop raides surtout pour le tasseau de fond de coque surtout l'ipé qui est comme du fer, j'en ai employé pour faire une fausse quille de ma caravelle, un enfer à couper, et à mettre en place sur la coque :roll: :roll:
regarde si tu à un distributeur gédibois, j'avais eu du sapelli pour les listons du YA-ZA chez celui d'Agen ;) ;)

je reviens aussi sur ta cloison de caisson avant; si elle est attaquée il faut la changer, mettre du placage où comme l'avait fait un ancien propriétaire de YA-ZA en stratifiant recto verso ne changera pas grand chose et coûte aussi cher que de la remplacer :roll: :roll:
et surtout le temps de travail est identique mais pour un résultat qui n'à rien à voir ;) ;)

dernier point concernant ta restauration; car tu à au moins 150/200 heures de travail dessus; le refaire avec les mauvais matériaux non seulement il perdra ses performances (sans parler de régate) mais aussi en cas de revente qu'un bateau identique dans son jus, où à peine plus que ce que tu à du l'acheter et à la limite dur à vendre, alors que refait avec ce qu'il faut il sera bien plus facile à revendre à un prix décent pour tout le monde ;) ;)

bien sur je ne pense pas à de la compétition, le problème des lanaverre vient de leur fabrication à l'époque quasi industrielle du coup ils étaient rincés en régate au bout de 1 où 2 saisons, la coque perdant sa rigidité comparé à d'autres constructeurs même à l'époque dont Parker ;) ;)

par contre tu parle de naviguer seul avec le bateau; perso j'ai navigué jusqu'à un bon 2 BF, autant te dire que au bout de 30 minutes je suis revenu au bord car ça devenait hard à le tenir sans risquer de dessaler; Gaston aussi à 3 BF mais avec une GV de 470 si je me souviens bien ;) ;)
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

LASEROLOGUE
Légende du Forum
Messages : 3350
Inscription : 04 nov. 2008, 21:29

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par LASEROLOGUE » 03 mars 2021, 09:54

Vrai contreplaqué marine: Ets Charles (groupe Ratheau) Allee du Closeau à Noisy le Grand) plein de variétés , y compris avec un pli extérieur de déco en Sapelli Teck ou autre acajou.

Bois massif exotique : Dubot et Bredy à Vitry sur Seine...

Avatar de l’utilisateur
olivier81
Amiral Barat
Messages : 12655
Inscription : 26 juin 2010, 19:32
Localisation : réalmont 81
Contact :

Re: Rénovation Cinquo Lanaverre n°2046

Message par olivier81 » 03 mars 2021, 10:40

LASEROLOGUE a écrit :
03 mars 2021, 09:54
Vrai contreplaqué marine: Ets Charles (groupe Ratheau) Allee du Closeau à Noisy le Grand) plein de variétés , y compris avec un pli extérieur de déco en Sapelli Teck ou autre acajou.

Bois massif exotique : Dubot et Bredy à Vitry sur Seine...
le problème pour un particulier de commander chez Charles, comme ce n'est pas en grosse quantité ils y vont au canon lourd et plein pot pour les frais de port; c'est pour ça que je m'étais tourné vers bois de guyenne à l'époque de la restauration du Parker qui en plus était en franco de port à partir de 300 euros de commande, donc j'avais commandé mes 2 plaques et 2 pots de vernis (qu'il m'aurais fallu de toute façon acheter) mais en plus j'avais appelé et demandé au patron de la boite de voir que les plaques se marient bien en expliquant le projet; alors que chez Charles tu prends ce qu'on te donne et frais de port coûtant autant que le contreplaqué :( :(

je rappelle que malheureusement bois de guyenne à été mis en liquidation l'an dernier, donc il ne reste plus que Charles pour avoir ce genre de contreplaqué mais hors de portée où raisonnable pour un particulier :roll: :roll:

pour les bois massifs exotiques, j'ai de bons contacts avec quelques chantiers Bretons important justement les bois nécessaires à la réparation/ restauration de nos dériveurs; eux même restaurant de plus grosses unités où comme certains reconstruisent des bateaux tels que corsaire où caravelle ;) ;)
le voilier est le moyen le plus lent;le plus inconfortable et le plus humide pour se rendre dans un endroit où l'on a rien à faire !!!!!

Répondre
https://silk.pl/co-zrobic-z-wlosami-przed-snem-aby-rano-byly-piekniejsze/